Rosberg, entre déception et frustration

Avant même que les qualifications n'aient débuté, le Grand Prix de Belgique se compliquait très fortement pour Nico Rosberg

Avant même que les qualifications n'aient débuté, le Grand Prix de Belgique se compliquait très fortement pour Nico Rosberg.

En effet, le pilote allemand n'avait pratiquement pas roulé en essais libres et allait devoir composer avec une pénalité de cinq places sur la grille de départ suite à un changement de boîte de vitesses.

En ne se qualifiant qu'en dix-huitième position - et donc en partant vingt-troisième après sa pénalité - le week-end était déjà à oublier pour Rosberg. Sa course aura du coup était difficile et sa onzième place à l'arrivée était sans doute le meilleur résultat qu'il pouvait espérer.

"Ça a été un week-end mouvementé mais décevant pour nous, et c'est dommage d'avoir fini à une place seulement des points aujourd'hui. Sans le changement de boîte de vitesses et la pénalité, j'aurais probablement pu marquer de bons points ce week-end," regrette-t-il.

"J'ai pris un bon départ aujourd'hui et grappillé dix positions jusqu'au milieu du peloton. Nous étions partis sur une stratégie à un arrêt car il me fallait prendre le risque d'avancer mais ça n'a pas fonctionné et nous avons dû rentrer une nouvelle fois, assez tard. Maintenant, je me concentre sur Monza et nous allons attaquer fort pour un meilleur résultat le week-end prochain," conclut le pilote Mercedes, se voulant optimiste.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités