Rosberg estime avoir subi le choix stratégique en Malaisie

partages
Rosberg estime avoir subi le choix stratégique en Malaisie
Par : Olivier Guillaume
10 avr. 2015 à 04:26

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 et Felipe Massa, Williams FW37 en lutte
Vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 durant la conférence de presse de la FIA
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Conférence de presse FIA d'après-course: Mercedes AMG F1, second; Sebastian Vettel, Ferrari, vainqueur; Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, troisième
Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari, le deuxième Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le troisième Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et Diego Ioverno, directeur des opérations de chez Ferrari

Questionné sur la défaite de l'équipe Mercedes en Malaisie, Nico Rosberg a choisi de longuement s'exprimer au sujet de la stratégie employée à Sepang. Le pilote allemand est en effet convaincu que les décisions prises avant la course ont coûté la victoire à Mercedes.

Selon Rosberg, le choix d'effectuer trois arrêts a réduit à néant ses chances de succès il y a quinze jours. Dans des conditions particulièrement torrides, Vettel l'avait en effet emporté en effectuant deux changements de pneumatiques, soit un de moins que les Flèches d'Argent.

"Si nous disputions cette course demain dans les mêmes conditions, nous la perdrions à nouveau car nous ferions les mêmes choix," explique Rosberg. "Je veux dire que nous avons travaillé en étant persuadés que nous prenions les bonnes options. Avec le recul, nous avons constaté l'erreur commise car nous avons analysé les données en notre possession, c'est forcément plus facile. Nous devrons simplement faire mieux à l'avenir."

"Je pense que la deuxième voiture, la mienne en l'occurrence, a forcément subi davantage ce choix. J'ai perdu plus de temps encore, dans les stands et au sein du peloton, et cela m'a forcément empêché de me battre pour la victoire."

Interrogé sur la possibilité d'adopter des stratégies différentes pour les deux pilotes de l'écurie, Rosberg rappelle ce qui s'est passé lors du Grand Prix de Hongrie l'an dernier pour expliquer que le scénario de la course modifie parfois à lui seul le résultat final.

"Souvenez-vous du scénario de la course en Hongrie l'an dernier. Il est évident que l'équipe ne va pas volontairement attribuer la meilleure stratégie au pilote qui se trouve derrière. L'équipier qui se trouve devant bénéficie toujours de la stratégie la plus adaptée. Pourtant, il arrive aussi que celui qui se trouve derrière obtienne au final le meilleur résultat grâce à la stratégie. Ce fut le cas pour Lewis lors de cette course-là, c'est la course, c'était pas de chance pour moi."

Prochain article Formule 1
Williams doit "absolument" améliorer ses arrêts aux stands

Article précédent

Williams doit "absolument" améliorer ses arrêts aux stands

Article suivant

EL1 - Mercedes reprend sa marge d'une seconde sur Ferrari

EL1 - Mercedes reprend sa marge d'une seconde sur Ferrari

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Nico Rosberg Boutique
Équipes Mercedes
Auteur Olivier Guillaume
Type d'article Preview