Rosberg et la tactique de Hamilton : "Je ne savais pas jusqu'où il irait"

À l'occasion d'une conférence de presse organisée à Wiesbaden, sa ville de naissance, le champion du monde 2016, Nico Rosberg est revenu sur son état d'esprit lors du Grand Prix d'Abu Dhabi et notamment la lutte avec Lewis Hamilton.

Le Britannique, qui accusait un retard de 12 points sur l'Allemand, menait la course après avoir signé la pole. Mais cela n'était pas suffisant puisqu'il devait aussi espérer que Rosberg ne soit pas sur le podium pour empocher son quatrième titre.

En conséquence, Hamilton s'est appliqué, après le dernier arrêt aux stands, à ralentir son rythme de telle sorte que son équipier se rapproche et que le duo soit ensuite rattrapé par Max Verstappen et Sebastian Vettel.

Cette partie du plan a fonctionné - malgré les injonctions de Mercedes de hausser le rythme - puisque les quatres hommes se tenaient en deux secondes dans les derniers tours de course. Cependant aucun pilote ne s'est intercalé entre les flèches d'argent et donc, en terminant second, Nico Rosberg a été sacré champion.

Interrogé sur cette partie de la course, le pilote au numéro 6 a déclaré qu'il ne savait pas jusqu'où Hamilton pouvait aller avec cette tactique. "Ma joie était encore plus grande après la course parce que c'était très dur. Je ne savais pas jusqu'où il irait. Allait-il devenir complètement fou et essayer de me mettre hors piste ? On ne sait pas."

L'Allemand de poursuivre : "J'ai vu ce qu'il essayait de faire et je savais : juste une petite erreur de ma part et les deux gars derrière moi passaient et c'était fini. Ensuite, en seulement deux tours, mon travail d'une saison entière n'aurait servi à rien. C'était incroyable."

Constatant qu'une controverse est née suite à cette stratégie de course, Rosberg déplore que ce soit devenu un tel sujet de discussion, répétant qu'il comprenait à la fois le point de vue de Mercedes et celui de Hamilton.

"C'est dommage que ce sujet soit immense parce que c'est très simple, vraiment. On peut comprendre le point de vue de l'équipe car nous pilotons sous certaines règles auxquelles nous devons obéir. Ces règles n'ont pas changé depuis trois ans. Donc on peut comprendre leur irritation."

"Mais je comprends aussi Lewis. Nous nous battons, et nous luttons pour le titre mondial. On veut tout essayer et peut-être que l'on dépasse la limite dans le processus pour peut-être rendre cela possible après tout."

Le respect basique 

Rosberg et Hamilton se connaissent depuis longtemps, notamment l'époque du karting, et ont été très proches dans leur ascension vers la F1 et même après, quand ils n'étaient pas dans la même équipe et ne luttaient pas pour la couronne mondiale. Leur rivalité rend forcément les choses compliquées mais le nouveau champion du monde assure une nouvelle fois qu'il y a un respect mutuel entre eux.

"Nous sommes dans la même équipe et nous nous battons pour la victoire et les titres mondiaux. Au fond, il est impossible d'être amis s'il y a une telle rivalité, qui est très intense et compliquée. Ce qui aide, c'est le respect basique que nous avons l'un pour l'autre."

"Quand nous avions 13 ans, nous étions meilleurs amis. Et cela reste, je pense. C'est toujours avec nous, au moins pour moi, et je pense pour lui aussi. Cela aide dans les moments difficiles."

Avec Stefan Ehlen

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags rivalité, yas marina