Pour Rosberg, les F1 de 2017 sont des "monstres"

De passage dans le paddock de Barcelone, le champion du monde en titre a donné son avis sur les nouvelles F1 2017.

W.Z., Barcelone - Jeune retraité depuis sa décision surprise dans la semaine suivant son titre de 2016, Nico Rosberg n'a cependant pas totalement coupé les ponts avec la F1, comme en témoigne sa présence remarquée dans le paddock de Barcelone cette semaine à l'occasion des premiers essais 2017.

Le pilote allemand a d'ailleurs gardé de très bonnes relations avec son ancienne équipe Mercedes, avec laquelle il a décroché le titre l'an passé et signé 23 victoires ainsi que 30 pole positions. 

Alors que beaucoup espéraient que la nouvelle réglementation technique mette un terme à l'hégémonie de la firme à l'étoile en 2017, les deux premières journées d'essais ont semblé au contraire confirmer les flèches d'argent comme des prétendantes légitimes à leur propre succession.

Professionnalisme de Mercedes

Avec le meilleur temps décroché par Lewis Hamilton lundi et une simulation de course menée par Bottas dès le mardi, la W08 fait figure d'épouvantail avant même le début de la nouvelle saison. Une situation qui n'étonne en rien Nico Rosberg, conscient du professionnalisme de l'équipe. "Je m'attendais à ce que l'équipe soit la meilleure cette année, car elle est formidable. Mais nous devons encore attendre et voir. Mais bien sûr il semble qu'ils aient construit une bonne voiture - mais ce n'est pas surprenant."

Si le champion du monde 2016 est ravi des performances de son ancienne écurie, il se réjouit également de l'ensemble des nouvelles voitures, qui devraient à coup sûr rendre le prochain exercice bien plus spectaculaire. "Tout d'abord, pour notre sport, c'est une vraie bonne promotion, donc c'est très excitant. C'est bon d'être ici, de voir cela pour la première fois, de voir ces voitures. Ce sont des monstres - et c'est comme cela que ce doit être, définitivement, donc je pense qu'ils sont partis dans la bonne direction."

Le pilote allemand estime aussi que la réglementation est positive, dans le sens où elle redonne le la aux pilotes. "En qui concerne les pilotes, ils vont se transformer en gladiateurs [...] Les voitures vont les amener jusqu'à leurs limites physiques. Nous pourrions même voir des pilotes perdre des courses du fait d'être trop juste physiquement, et je pense que c'est la direction que doit prendre la discipline."

"Avec ces nouvelles voitures, les pilotes vont se transformer en gladiateurs"

Hamilton/Bottas : un duo excitant

Ce n'est un secret pour personne, la relation entre Rosberg et Hamilton dans le giron Mercedes a parfois été électrique - même si les deux affirment que tout s'est apaisé ces derniers mois. L'Allemand n'en porte pas moins un regard avisé sur le niveau affiché par Bottas et ses chances de jouer des coudes avec Hamilton. "C'est un bon pilote, donc nous devons bien sûr nous attendre à ce qu'il donne du fil à retordre à Lewis. Mais c'est difficile de prédire exactement qui va prendre le dessus. Nous savons tous que Lewis est une vraie référence, donc cela ne va en aucun cas être facile. Mais je suis sûr qu'il va y avoir une bonne bataille."

Voitures plus impressionnantes, plus rapides aussi, effervescence et excitation dans le paddock à l'heure du début de la nouvelle saison, Rosberg certifie n'avoir aucun regret quant à sa décision, que d'aucun a considéré comme précipitée, de se retirer de la F1. "Je suis content de ma décision, vous savez, et j'aime toujours ce sport, donc c'est cool d'être ici, sympa de suivre l'action en piste, et je suis impatient de voir comment tout cela évolue", a-t-il indiqué. "C'est une agréable sensation, c'est juste différent, je suis très tranquille, j'apprécie cela. Je suis très content sur la façon dont vont les choses."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Sous-évènement Mercredi
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités