Rosberg : "Il y a encore beaucoup de travail"

Auteur du meilleur temps lors de la séance qualificative, Nico Rosberg

Auteur du meilleur temps lors de la séance qualificative, Nico Rosberg. Hier, la Mercedes du pilote allemand a souffert d'une dégradation excessive des pneus arrière, l'obligeant à effectuer un quatrième arrêt au stand. “Ce fut très dur pour moi”, a confié Rosberg après avoir franchi le drapeau à damiers. “Je ne me sentais pas à l'aise dans la voiture durant la course et ce n'était pas très amusant.” Une nouvelle fois, Mercedes était bien loin de la gestion pneumatique affichée par Lotus ou Force India, ayant envoyé Räikkönen et Di Resta vers l'arrivée en seulement deux arrêts. “Nous sommes passés à une stratégie à quatre arrêts à la fin de mon troisième relais, mais cela n'a pas été suffiant. Les pneus à l'arrière de la voiture de dégradaient trop vite. A la fin j'avais vraiment du mal, et je n'étais plus en mesure de me battre.” “Il y a encore beaucoup de travail à faire et nous devons nous concentrer sur les raisons de notre performance en course et de la différence de rythme par rapport aux qualifications,” estime Rosberg, qui connaît bien le problème pour l'avoir déjà expérimenté avec la précedente création de l'équipe de Ross Brawn.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Nico Rosberg
Équipes Mercedes , Force India
Type d'article Actualités