Rosberg : "Je ne voulais pas donner de consigne"

partages
commentaires
Rosberg :
27 juil. 2014 à 16:40

Nico Rosberg était bien parti pour consolider son avance au championnat du Monde, aujourd'hui : il partait de la pole alors que son rival et équipier Lewis Hamilton partait des stands! Vingt-quatre heures plus tard, l'Allemand passe la ligne d'arrivée quatrième, derrière ce même Hamilton

Nico Rosberg était bien parti pour consolider son avance au championnat du Monde, aujourd'hui : il partait de la pole alors que son rival et équipier Lewis Hamilton partait des stands! Vingt-quatre heures plus tard, l'Allemand passe la ligne d'arrivée quatrième, derrière ce même Hamilton.

Rosberg regrette l'apparition du premier Safety Car et imposant aux quatre premiers pilotes d'attendre le tour suivant pour s'arrêter, favorisant ainsi le retour de Hamilton.

"Le premier SC est sorti au pire moment possible, et ça a affecté ma course. Des choses comme ça arrivent; dans des courses pareilles, des choses peuvent mal se passer. C'est comme ça et après l'épreuve c'est toujours plus facile de parler. J'ai eu une chance au dernier tour, c'était excitant, mais je suis très déçu de ne pas y être parvenu".

La course de Rosberg a été également marquée par des consignes d'équipes données en sa faveur à son équipier, pour lui permettre de dérouler une stratégie en pneus tendres. En effet, l'Anglais était en pneus mediums usés face à Rosberg, qui devait encore chausser un train de pneus tendres. Or Hamilton n'a pas obtempéré face à la consigne, arguant à juste titre que son équipier ne parvenait même pas à opérer le contact, tandis qu'il se battait lui-même avec Fernando Alonso. L'Allemand prétend en tout cas que la consigne ne venait pas de lui, même s'il s'est étonné à plusieurs reprises par radio de ne pas voir Hamilton s'effacer devant lui.

"Je ne voulais pas donner de consigne à Lewis; l'équipe m'a informé en me disant qu'il allait me laisser passer, je ne sais pas ce qu'il s'est passé finalement. On va en parler en interne".

Rosberg sauve néanmoins les meubles puisqu'il ne perd que trois points face à Hamilton. Il peut donc partir en vacances serein.

"Je suis toujours en tête du championnat, je vais aller recharger les batteries et on reviendra en forme à Spa !"

Prochain article Formule 1
Newey salue la performance de Ricciardo

Article précédent

Newey salue la performance de Ricciardo

Article suivant

Grand Prix de Hongrie : Les arrêts au stand

Grand Prix de Hongrie : Les arrêts au stand