Rosberg - "L'écart avec Lewis n'est pas représentatif"

Les Mercedes ont dominé les deux premières séances d'Essais Libres à Interlagos.

Deuxième de la première séance d’Essais Libres, leader de la seconde, Nico Rosberg est satisfait de sa première journée à Interlagos. Sur la lancée de sa victoire à Mexico il y a deux semaines, l’Allemand vise un nouveau succès ce week-end, avec toujours la farouche concurrence de son coéquipier Lewis Hamilton

Rosberg relativise toutefois l’écart de 4 dixièmes observés en EL2 par rapport au Britannique. 

"C’était une journée correcte, un bon début de week-end", commente-t-il. "Les relais courts, les relais longs, tout s'est bien passé. L'écart avec Lewis n'est pas représentatif car il s'est trompé de réglages moteurs, mais c'est un bon début et je suis content de la direction choisie pour la voiture."

Le pilote Mercedes explique également que les modifications effectuées au niveau de certains vibreurs ont entraîné un véritable travail d’apprentissage. 

"C’est toujours un grand défi car le circuit va dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Je me sens bien, c'est toujours un défi de s'adapter à un nouveau circuit et ici, ils ont changé les vibreurs, on ne peut plus les aborder de la même façon. Il fallait être créatif aujourd'hui, trouver de nouvelles trajectoires et de nouvelles façons d'aborder les virages. C'était une journée intéressante."

De l’autre côté du garage, Hamilton a lui aussi vécu une journée studieuse. Après un début de semaine difficile suite à son accident de la route et une arrivée tardive à Sao Paulo, le triple Champion du Monde a pu se rassurer sur sa forme physique. 

"Je n'ai pas de douleur au cou", a-t-il assuré. "Je pense que cela va être serré. Nico pilote très bien. Pas de problème, c'était sans accroc."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags essais libres, interlagos, reaction