Rosberg - "L'expérience horrible" d'Austin 2015 a été la clé de mon titre

Nico Rosberg, champion du monde 2016 de F1, a expliqué que "l'horrible expérience" du Grand Prix des États-Unis 2015 avait été un épisode clé en vue de la conquête de son premier titre.

L'an passé, lors du Grand Prix disputé au Texas, alors que le championnat pouvait se jouer à trois courses de son terme, l'Allemand menait l'épreuve et était en position d'empêcher Lewis Hamilton d'être sacré pour la troisième fois, mais une erreur commise dans les derniers tours avait offert la victoire à son équipier et, du même coup, le titre mondial.

Après ce Grand Prix, Rosberg en a remporté sept consécutivement, à cheval entre les saisons 2015 et 2016, et est surtout parvenu à accrocher son premier titre de champion du monde à l'occasion de la dernière manche de la saison, à Abu Dhabi, le week-end dernier.

Dans une interview vidéo partagée par Mercedes sur Youtube, il explique en quoi la défaite d'Austin 2015 a été fondatrice pour sa couronne mondiale : "C'était vraiment une expérience horrible pour moi de perdre le championnat face à Lewis de cette manière là ce jour-là."

"J'ai passé deux journées seul après, juste à penser à cela. Je suis fier d'être capable de toujours me sortir des moments difficiles plus fort. Je parviens vraiment à faire cela assez bien, ce dont je suis fier. Et après cette course, j'en ai gagné sept d'affilé et ça a définitivement donné un coup de fouet à ce championnat."

"J'ai vraiment donné tout ce que j'avais cette année. Il n'y a rien que je n'ai pas fait en termes d'implication, de détermination et de choses à explorer pour devenir un meilleur pilote de course."

Suzuka, un moment décisif

En 2016, le moment-clé a été pour lui le Grand Prix du Japon, qu'il a remporté alors que Hamilton n'a pu faire mieux que troisième en raison d'un mauvais départ. "Le moment déterminant a été Suzuka pour moi, quand tout à coup je disposais d'une avance de 33 points et que cela voulait dire que tout était entre mes mains."

"C'était moi qui pouvais perdre, parce qu'il était suffisant d'être second, second, second et troisième ou qu'importe. Et c'est à ce moment que la pression a vraiment commencé pour moi parce que c'est devenu réel, la chance de remporter le championnat et de battre Lewis."

Une fin de saison lors de laquelle il n'a signé aucune pole et remporté aucun Grand Prix, la faute, selon lui, à un Hamilton au sommet de son art.

"Je pense que c'était le meilleur Lewis que j'aie jamais vu lors des toutes dernières courses, parce qu'il n'était pas simplement complètement libéré mais aussi plus déterminé et plus motivé que jamais, travaillant aussi dur que jamais. Donc il était difficile de le battre dans ces circonstances."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags champion du monde