Rosberg : Les pneus seront soumis à rude épreuve

Après un week-end difficile en Allemagne, Nico Rosberg espère pouvoir se battre aux avant-postes sur le tourniquet hongrois avant de profiter de quelques semaines de pause avant le Grand Prix de Belgique

Après un week-end difficile en Allemagne, Nico Rosberg espère pouvoir se battre aux avant-postes sur le tourniquet hongrois avant de profiter de quelques semaines de pause avant le Grand Prix de Belgique.

Neuvième à plus de 40 secondes de Sebastian Vettel sur le Nürburgring, Nico Rosberg avait payé l'excès de confiance de son équipe en Q2 lorsqu'il n'avait pas repris la piste alors que les conditions s'amélioraient. Absent de la Q3, l'Allemand avait ensuite vécu une course difficile à cause de problèmes de surchauffe au niveau de ses pneumatiques.

Un mal dont il pourrait une nouvelle fois être victime à Budapest, puisque la canicule est annoncée sur le Hungaroring ce week-end. Avec l'apparition de nouveaux pneuamtiques, Rosberg ne sait pas à quoi s'attendre et devra patienter jusqu'à vendredi pour en savoir un peu plus sur ces nouvelles gommes apportées par le manufacturier italien.

"Le Hungaroring est un circuit où j'ai toujours aimé piloter", explique Rosberg. "Le tracé est difficile pour les pilotes. Avec tous ces virages, c'est un peu comme Monaco, mais c'est un circuit normal. La qualification sera importante ce week-end, ce qui est une bonne chose pour nous, même si nous savons que la victoire se décroche le dimanche."

"Les prévisions météorologiques annoncent de fortes chaleurs; les pneus seront donc soumis à rude épreuve. Physiquement, ce sera une course difficile. Avec peu de lignes droites, vous n'avez pas le temps de vous reposer. Ce serait bien de revenir de Hongrie avec un nouveau bon résultat avant la pause estivale."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités