Rosberg ne souhaite pas piloter en Formule E

Le champion du monde 2016 et néo-retraité, Nico Rosberg, a écarté la possibilité de s’engager en Formule E, même s'il affirme être intéressé par cette catégorie.

Après avoir fait s’abattre la foudre sur le monde de la discipline reine en annonçant, le 2 décembre dernier, cinq jours après son titre, qu’il se retirait, expliquant vouloir passer plus de temps avec sa famille, l’Allemand n’a pas totalement exclu de s’engager dans un autre championnat à l’avenir.

Nommé officiellement ambassadeur Mercedes depuis, d’aucuns ont relié son appartenance à la famille de la marque à l’étoile à un potentiel futur engagement du constructeur en Formule E, à partir de la saison 2018-2019. Mais Nico Rosberg a battu cela en brèche.

"Non, je ne pense pas", a-t-il répondu quand la question lui a été posée dans le cadre de SPOBIS, un sommet consacré au sport business en Allemagne. "Je suis intéressé par la Formule E. Elle progresse très rapidement, assurément. Nous voyons le succès qu’elle rencontre. C’est très nouveau, ça va dans une direction différente. C’est cool à suivre. Elle a un bon avenir et je suis véritablement intéressé par ça."

Quant à Alejandro Agag, le président de la Formule E, il accueillerait bien évidemment à bras ouverts Rosberg s’il venait dans son championnat : "J’aimerais évidemment avoir Nico en Formule E, mais je pense qu’il est assez décidé à ne plus courir pour l’instant. Si jamais il change d’avis, notre porte lui est grande ouverte", a-t-il déclaré à Autosport.

Avec Scott Mitchell

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , Formule E
Pilotes Nico Rosberg
Type d'article Actualités
Tags retraite