Rosberg, solide leader de championnat, mais sifflé

partages
commentaires
Rosberg, solide leader de championnat, mais sifflé
24 août 2014 à 16:23

En partant de la pole position, Nico Rosberg s'attendait à confirmer sa prestation par une nouvelle victoire

En partant de la pole position, Nico Rosberg s'attendait à confirmer sa prestation par une nouvelle victoire. Hélas pour son équipe, l'Allemand a touché son équipier et rival Lewis Hamilton dès le deuxième tour, ce qui a endommagé son aileron, et provoqué la colère noire de Niki Lauda et Toto Wolff.

A partir de là, la course s'est avérée plus difficile que prévu pour le leader du championnat qui n'a pas pu ramarrer avec Daniel Ricciardo, y compris en fin de course avec une stratégie agressive. Rosberg sauve néanmoins une deuxième place qui le conforte en tête du classement avec 18 points de pris en plus sur Hamilton.

"Nous avions une très bonne vitesse, je l'ai vu à la fin, mais ça n'a malheureusement pas fonctionné pour nous," résume Rosberg.

Concernant l'accrochage avec Hamilton, Rosberg ne veut pas tirer de conclusion trop hâtive.

"J'ai tenté de passer Lewis à l'extérieur, on s'est touchés malheureusement; c'est dommage pour l'équipe; mais bon, c'est comme ça. Je n'ai pas encore vu l'incident, je dois vraiment regarder le ralenti pour pouvoir donner un commentaire".

Ce résultat n'a cela dit pas plu à tout le monde en Belgique puisque de nombreuses huées se sont faites entendre lors de l'interview sur le podium...

Prochain article Formule 1
Le gros pari de Red Bull et Ricciardo

Article précédent

Le gros pari de Red Bull et Ricciardo

Article suivant

Magnussen content de son week-end

Magnussen content de son week-end
Load comments