Rosberg - "Une belle bataille avec Lewis"

Victorieux pour la première fois depuis l’Autriche cette saison, Nico Rosberg a savouré son succès mexicain sur le podium, au terme d’une course où son adversaire direct au Championnat a abandonné.

Rosberg - "Une belle bataille avec Lewis"
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 lors de la parade des pilotes
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Le poleman Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 devant son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06

Le week-end est quasiment parfait pour le pilote Allemand qui a pu concrétiser sa pole position en remportant le premier Grand Prix du Mexique depuis 1992 mais aussi en profitant de la course désastreuse de Sebastian Vettel pour lui reprendre le seconde place du classement pilotes avec 21 points d’avance.

Cette victoire est aussi la première pour lui depuis le GP d'Autriche, en juin dernier, et le quatrième de la saison.

Interrogé par Nigel Mansell et paré d’un sombrero Pirelli du plus bel effet, Nico Rosberg s’est d’abord fendu d’un "Que tal hoy Mexico!" ("Comment ça va Mexico?") en direction des nombreux spectateurs qui ont pu assister au podium.

"C'est un jour incroyable, une superbe course, une belle bataille avec Lewis qui s'est bien battu," a-t-il commenté, alors que les deux hommes sont séparés de moins de deux secondes sur la ligne d’arrivée. "Je suis très heureux d'avoir gagné et c'est un excellent endroit où le faire ! C'est vraiment génial, muchas gracias!"

 

 En conférence de presse, Rosberg est revenu plus en détail sur le second arrêt des Mercedes, effectué pour des raisons de sécurité alors que la dégradation pneumatique semblait plus importante que prévu : "A ce moment-là, je ne voulais pas rentrer parce que j’étais à l’aise et confortablement devant Lewis, donc ça remettait les choses à plat, je n’étais pas heureux de cela, mais je savais que c’était la meilleure chose à faire. Et avec la Safety Car qui est sortie, il était important d’avoir des pneus plus frais."

"C’était bien de contrôler la course, le seul moment inquiétant fut le restart avec des pneus froids," a-t-il ajouté avant de revenir une nouvelle fois sur le podium : "C’était le meilleur podium sur lequel être cette année dans un stadium comme ça. Les fans à la fin, c’était incroyable et merci aux Mexicains pour leur soutien. C’était vraiment spécial."

partages
commentaires
Hamilton - "Nico a fait une course fantastique"

Article précédent

Hamilton - "Nico a fait une course fantastique"

Article suivant

Face à Räikkönen, Bottas n'avait "nulle part où aller"

Face à Räikkönen, Bottas n'avait "nulle part où aller"
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021