Rossi - Représenter mon pays est un privilège et une responsabilité

Après avoir laissé son volant à Roberto Merhi lors du Grand Prix de Russie, Alexander Rossi sera de retour à Austin, épicentre d’un nouvel engouement pour la F1 aux Etats-Unis.

Pour la première fois depuis Scott Speed à Indianapolis en 2007, un pilote américain roulera en Formule 1 devant son public à l’occasion du Grand Prix des Etats-Unis du 23 au 25 octobre.

Alexander Rossi est conscient de son rôle dans un pays qui ne reprend goût à la discipline reine que depuis 2012 et l’arrivée du grand cirque à Austin : "Représenter mon pays lors du Grand Prix national est un honneur, un privilège et une responsabilité que je ne vais pas prendre à la légère", a-t-il déclaré dans un entretien accordé au site officiel du COTA.

De quoi lui ajouter un poids supplémentaire sur les épaules? "Il n’y a pas vraiment plus de pression que pour d’autres épreuves. Vous apprenez à gérer la pression et compartimenter cela est une partie du travail de pilote. Ce n’est pas une distraction pour moi : depuis le karting, chaque course à laquelle je prends part est comme une cocotte-minute, mais c’est ce que nous faisons en tant que pilotes."

Un effort commun pour la F1

En plus du Grand Prix et du pilote américain, l’arrivée de Haas F1 Team en 2016 accompagne le regain d’intérêt pour la discipline outre-Atlantique. Rossi n’est pas étonné : "Beaucoup de gens impliqués dans divers aspects de la F1 ont travaillé incroyablement dur pour ramener la F1 aux Etats-Unis, pour créer une nouvelle équipe et, de mon côté, pour m’aider à atteindre l'objectif d’y courir."

"C’est définitivement une époque excitante pour notre sport en Amérique, et faire partie de cela est incroyable, mais la seule manière pour que ce genre de chose fonctionne est d’avoir des gens qui ont une vision, un plan crédible et ensuite de faire fonctionner le tout au prix de grands efforts."

Le pilote Manor estime cependant qu’il y a encore plus à faire pour intéresser les gens : "Collectivement, le sport dans son ensemble peut mieux faire pour maintenir et améliorer l’image de la F1 dans le monde, y compris aux Etats-Unis. Je suis sûr qu’il y a un public plus important qui tombera amoureux de l’histoire, de l’excitation, de la passion, de tout ce qui rend la F1 si grisante, mais ça viendra."

"Dorénavant, nous avons un circuit de F1, une équipe et un pilote. Le vrai travail commence maintenant et nous devons tous rester concentrés et aider à faire grandir cela."

Concentré sur la fin de saison

Interrogé sur son avenir, Alexander Rossi ne cache pas son ambition : "Il est important que je cours à plein-temps en F1 en 2016. C’est bien parti et les choses avancent dans la bonne direction."

Il assure toutefois être pleinement concentré sur la fin de saison 2015 : "Pour les prochaines semaines, je vais me concentrer sur la réalisation d’un bon travail pour Manor et pour Racing Engineering [son équipe de GP2, ndlr] car les deux championnats sont proches de leur dénouement. J’ai une pleine confiance dans l’équipe qui est autour de moi et dans nos efforts en vue de 2016, mais jusqu’à novembre, je suis à fond dans les tâches à accomplir."

L'Américain délaissera son baquet à l'occasion de la dernière manche de la saison de Formule 1, à Abu Dhabi, pour prendre part à la dernière épreuve du championnat GP2. Il sera de nouveau remplacé par Roberto Merhi.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des Etats-Unis
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Alexander Rossi
Type d'article Preview
Tags austin, cota, manor