Rossi - Sans pilote américain, Haas manque une opportunité

partages
commentaires
Rossi - Sans pilote américain, Haas manque une opportunité
Par : Benjamin Vinel
24 nov. 2015 à 14:30

Lorsque le projet Haas a été lancé et que la candidature de l'équipe américaine pour rejoindre la Formule 1 a été acceptée, nombreux sont ceux qui imaginaient la présence d'Alexander Rossi comme pilote titulaire.

Alexander Rossi, Manor F1 Team
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team
Alexander Rossi, Manor F1 Team
Alexander Rossi, Manor F1 Team bloque une roue au freinage
Alexander Rossi, Manor F1 Team
Alexander Rossi, Manor F1 Team
Alexander Rossi, Manor F1 Team
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team
Alexander Rossi, Racing Engineering, s'arrête aux stands
Le vainqueur Alexander Rossi, Racing Engineering
Le vainqueur Alexander Rossi, Racing Engineering

Rossi était cependant prompt à tempérer l'ardeur des médias et des fans, nous confiant par exemple en juillet : "C’est une de ces choses dont les gens pensent qu’elles vont se faire de façon automatique, et ce n’est pas le cas."

L'Américain n'a finalement pas été choisi par Haas, qui a fait confiance à deux pilotes de Formule 1 assez expérimentés, Romain Grosjean et Esteban Gutiérrez. Rossi comprend cette décision mais regrette de ne pas pouvoir s'associer à une écurie des États-Unis.

"Je suis conscient que la F1 est un business autant qu'un sport," commente Rossi dans une interview accordée à Motorsport.com. "Ils ont eu le sentiment qu'avec leur business model, c'est la direction qu'ils ont choisie et je le respecte. En même temps, je pense qu'il aurait pu y avoir beaucoup d'opportunités en ayant un pilote américain dans une écurie américaine."

"Mais qui sait ce qui va se passer à l'avenir? J'ai une bonne relation avec Gene et Günther et je leur souhaite le meilleur pour l'an prochain et j'espère que les États-Unis soient encore plus représentés."

C'est début septembre que Rossi a appris qu'il ne serait pas retenu par Haas. Un mal pour un bien? Dans la foulée, le Californien a trouvé un accord avec Manor pour disputer cinq des sept derniers Grands Prix de la saison à la place de Roberto Merhi.

"Les discussions n'ont jamais vraiment été approfondies, donc cela n'a pas été une énorme surprise ou un gros contretemps," relativise-t-il. "Cela a plutôt ouvert une porte en me permettant de courir à Singapour et d'établir ma relation avec Manor."

Rester chez Manor en 2016

Manor représente le seul espoir de Rossi de rester sur la grille en 2016, puisque les deux baquets de la petite équipe anglaise sont les deux seuls qui soient encore disponibles. Aussi sont-ils très convoités, évidemment par Rossi, Merhi et Will Stevens, mais aussi par Rio Haryanto et Pascal Wehrlein.

"Je discute pas mal avec Manor et les choses se présentent très bien et je pense qu'eux comme moi aimerions monter quelque chose pour l'an prochain," estime Rossi. "Mais comme toujours, la F1 est un environnement difficile, avec les deux derniers baquets, mais les choses se présentent très bien pour 2016."

Le pilote Manor n'envisage en tout cas pas de courir ailleurs que dans la catégorie reine du sport automobile, bien qu'il reconnaisse avoir d'autres options au cas où il ne parviendrait pas à se maintenir en F1.

"Je me concentre entièrement sur la F1 pour l'instant. J'ai un excellente relation avec l'équipe et nous avons fait beaucoup de choses positives dans notre année passée ensemble. Je pense que nous pourrions faire de très bonnes choses, donc j'attends l'an prochain avec impatience."

Vandoorne imbattable en GP2

Il faut reconnaître que Rossi a réalisé une belle saison, après une campagne 2014 particulièrement difficile. Le pilote Racing Engineering va probablement se classer vice-champion de GP2, puisqu'il a 30,5 points d'avance sur son plus proche rival à un meeting du terme de la saison, et son intérim en F1 a été plus que convaincant puisqu'il a dominé Stevens en qualifications comme en course.

"Vandoorne a été phénoménal cette année, donc cela allait forcément être difficile de le battre," souligne Rossi. "À mi-saison, il y a des choses qui ne se sont pas passées comme prévu pour nous, mais nous restons dans une assez bonne position pour obtenir la deuxième place du championnat, ce qui est somme toute un bon résultat."

"Je pense avoir prouvé ce qu'il fallait en GP2, j'ai obtenu trois victoires et sept podiums et les choses sont très positives. Et la F1 s'est très bien passée, nous avons pu devancer Will la plupart du temps en qualifications et en course, ce qui est très positif. C'était représentatif de ma vitesse dans une F1, d'autant que je suis arrivé pour le dernier quart de la saison, donc je suis très satisfait," conclut-il.

Propos recueillis par Darshan Chokhani

Prochain article Formule 1
Grand Prix d'Abu Dhabi - 8 infos à connaître

Article précédent

Grand Prix d'Abu Dhabi - 8 infos à connaître

Article suivant

Massa pourrait facilement envisager 2017 avec Williams

Massa pourrait facilement envisager 2017 avec Williams

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Alexander Rossi
Équipes Manor Racing , Racing Engineering , Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Interview