Roy Nissany à nouveau avec Williams en EL1 à Monza

Après Barcelone, Roy Nissany va retrouver le baquet d'une Williams FW43 à l'occasion des Essais Libres 1 du GP d'Italie.

Roy Nissany à nouveau avec Williams en EL1 à Monza

Roy Nissany est pilote essayeur de l'écurie Williams depuis janvier dernier. Il a participé aux essais de fin de saison 2019 d'Abu Dhabi avec la structure de Grove. Il figure notamment aux côtés du pilote de réserve de l'équipe, Jack Aitken, ainsi que des pilotes de développement Dan Ticktum et Jamie Chadwick. Il remplacera de nouveau George Russell lors des Essais Libres 1 du GP d'Italie.

"Après l'excellente séance de Barcelone, je suis vraiment impatient de pouvoir piloter à Monza", a-t-il déclaré. "Cette piste légendaire est l'une de mes favorites, car c'est là que j'ai remporté ma première victoire en monoplace. Je suis sûr que ce sera émouvant, mais comme toujours, j'activerai mon mode robot pour être sûr de me concentrer pleinement sur mon travail pour l'équipe."

Lire aussi :

"Au cours de cette séance d'EL1, j'aurai plus d'expérience, plus de confiance et je me sentirai encore mieux qu'avant, avant de monter dans la voiture. Bien sûr, nous ferons davantage de préparatifs dans le simulateur à l'usine cette semaine après Spa. J'ai hâte de monter dans la voiture et de relâcher l'embrayage."

L'Israélien pilote actuellement en F2 pour l'équipe Trident. Il sort d'un bon week-end à Spa où il a terminé huitième de la première course et menait la seconde avant un accrochage avec... Ticktum, qui a coûté la victoire aux deux hommes. Il a inscrit ses premiers points depuis la toute première course de la saison, et figure en 17e position du classement général.

Williams arborera durant le GP d'Italie les logos "Israel Start-Up Nation", qui a également donné son nom à l'équipe cycliste qui dispute actuellement le Tour de France et s'est assurée des services du quadruple vainqueur de l'épreuve, Chris Froome, en vue de 2021. Israel Start-Up Nation est financé par le milliardaire canadien Sylvan Adams, qui soutient actuellement la carrière de Nissany.

"Nous accueillons à nouveau Roy Nissany, qui conduira la voiture de George pendant les EL1 ce week-end", ajoute pour sa part Dave Robson, le responsable de la performance du véhicule de l'écurie britannique. "Roy a fait un excellent travail à Barcelone et il jouera à nouveau un rôle essentiel dans notre plan d'ingénierie de vendredi, avant que George ne prenne la relève au cours des EL2. Nous nous concentrerons sur les performances de l'aileron arrière ainsi que sur certains points de développement."

partages
commentaires

Voir aussi :

Sainz : "Les graviers et l'herbe me manquent"

Article précédent

Sainz : "Les graviers et l'herbe me manquent"

Article suivant

Le GP de Turquie vise 100'000 spectateurs avec des billets à 3,40€ !

Le GP de Turquie vise 100'000 spectateurs avec des billets à 3,40€ !
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021