Rush sur 1976 : Un retour héroïque (6/8)

Niki Lauda a bien réchappé à son accident du Nurburgring

Niki Lauda a bien réchappé à son accident du Nurburgring. Il a dû cependant subir des greffes suite à ses graves brûlures au visage et a perdu une oreille. Ce qui à l'en croire améliora son ouïe au téléphone... Mais l'Autrichien reste un calculateur et un compétiteur à la fois. Il suivit donc de près les performances de James Hunt durant son absence et semblait près à revenir dès la fin de saison, sans doute en fonction de la remontée de son rival au championnat.

Lors de la course suivante en Autriche, malgré l'absence de Ferrari, Hunt ne se classa pourtant que quatrième. La victoire revint à Penske et à John Watson qui célébrèrent leur premier succès commun, lequel reste la dernière victoire d'une équipe américaine. C'est suite à ce succès qu'intervint le fameux "rasage" de l'Irlandais, qui avait promis d'enlever sa barbe pour sa première victoire ! Cependant aux Pays-Bas, Hunt ne manqua pas l'occasion de remonter et remporta la course pour ses vingt-neuf ans, réduisant son retard à deux points.

C'est alors que Lauda surprit son monde en annonçant son retour pour Monza ! Un test à Fiorano et un contrôle positif des médecins plus tard, et l'Autrichien était à nouveau dans le baquet de la Ferrari pour le Grand Prix d'Italie. Le problème étant que son équipe, après la tentative d'embauchage d'Amon en Allemagne, avait annoncé l'engagement de Carlos Reutemann pour 1977... et pour les quatre dernières courses de 1976 ! Finalement, l'Argentin ne fut engagé que pour Monza, mais cela montrait la confiance toute relative de Ferrari en son premier pilote...

Pourtant, Lauda réussit à tenir, et finit quatrième (laissant la victoire à la surprenante March de Ronnie Peterson), là où Hunt sortit de la piste sous les sifflets des tifosi. Une performance décrite comme "l'un des actes les plus héroïques de l'Histoire du sport en général" selon Jackie Stewart. Il est vrai que Lauda n'en menait pas large en premier lieu :

"A Monza, j'ai caché la vérité : j'étais transi de peur. Terrifié, je sentais battre mon cœur à toute allure tandis que je ne pouvais me retenir de vomir. Les premiers tours ont été effrayants. Puis je me suis dit que cette peur était intolérable et j'ai attendu que la voiture amorce une glissade pour la corriger avec précision. Je retrouvais mes sensations, je revenais à la normale. Le plus dur était fait"

Les deux rivaux restèrent dos à dos au Canada, car malgré la victoire de Hunt (là où Lauda ne finit que huitième), ce dernier apprit par la même occasion que son succès à Brands Hatch lui fut retiré en appel suite à son abandon lors du premier départ, qui lui interdisait de prendre part au second. Hunt remporta également le Grand Prix des États-Unis, mais Lauda limita à nouveau la casse avec la troisième place, leur laissant trois points d'écart à l'avantage du pilote Ferrari.

Tout allait se décider au dernier Grand Prix de la saison, sur le circuit du Mont Fuji, au Japon. Mais dans quelles conditions...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jackie Stewart , Carlos Reutemann , Niki Lauda , John Watson , Ronnie Peterson , James Hunt
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités