Russell agacé de "passer pour un idiot" à cause du vent

partages
commentaires
Russell agacé de "passer pour un idiot" à cause du vent
Par :
12 juil. 2019 à 16:44

Nombreux sont les pilotes qui sont partis à la faute lors de cette première journée d'essais du Grand Prix de Grande-Bretagne, et selon George Russell, le vent n'y est pas étranger.

Situé sur une ancienne base aérienne de la Royal Air Force, le circuit de Silverstone est forcément sujet au vent, et ce dernier a causé des désagréments à George Russell en essais libres. Le pilote Williams a perdu le contrôle de sa monoplace au virage de Brooklands en EL1, mais fait partie d'une majorité de pilotes qui sont sortis de la piste ce vendredi. Pour couronner le tout, il a ensuite rencontré un problème de boîte de vitesses qui l'a empêché de parcourir plus de 11 tours cet après-midi.

Lire aussi :

Mais quelle est la cause de ce pépin technique ? "Je ne suis pas trop sûr, à vrai dire", répond Russell. "J'ai essayé de changer de rapport et il y a eu un bruit étrange. Je sais qu'il y a un problème avec la boîte de vitesses ; depuis, j'ai juste regardé ce que faisait Robert. Je n'ai pas posé trop de questions."

George Russell, Williams Racing, en conférence de presse

Cependant, Russell ne s'affole pas de ce temps de piste perdu, ce en raison du vent : "C'est actuellement très difficile de piloter sur cette piste, il y a énormément de vent et la sensation est horrible, vraiment horrible. Ces voitures sont très sensibles au vent, c'est juste frustrant. Surtout quand c'est inconstant avec des rafales." Un vent qui affecte encore plus la Williams FW42, confirme Robert Kubica : "Nous avons moins d'adhérence, donc nous sommes plus sensibles à ces changements."

Russell poursuit : "C'est comme quand je suis parti en tête-à-queue ce matin, et comme pour les autres : on fait quelque chose de normal, et soudain, on perd tout le grip, on part en tête-à-queue et on passe pour un idiot. Je n'aime pas les excuses, ça devrait être mieux que ça ; c'est juste agaçant pour un pilote de ne pas savoir ce qui va arriver d'un virage à l'autre, mais ça fait partie du job."

Russell est parvenu à devancer Romain Grosjean et Kimi Räikkönen, victimes de problèmes divers, le matin, où il accusait 3"568 de retard sur le meilleur temps. En EL2, l'Anglais était à 3"782 de la référence, six dixièmes derrière son coéquipier Robert Kubica. Cependant, Williams ne dispose pas d'évolutions majeures ce week-end : "Les seuls éléments de test que nous avons apportés sont une très, très petite partie du package que nous allons apporter lors des prochaines courses. Nous ne nous attendions pas à ce que ça fasse la moindre différence."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Bottas ravi, Hamilton moins à l'aise à Silverstone

Article précédent

Bottas ravi, Hamilton moins à l'aise à Silverstone

Article suivant

Ferrari a "essayé des choses" et doit "choisir les bonnes cartes"

Ferrari a "essayé des choses" et doit "choisir les bonnes cartes"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Pilotes George Russell
Équipes Williams
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu