Russell espère avoir donné la migraine à Wolff pour 2022… ou plus tôt

L'avenir à court terme de George Russell passe toujours par l'écurie Williams, mais le Britannique espère avoir instigué le doute dans l'esprit de Toto Wolff chez Mercedes.

Russell espère avoir donné la migraine à Wolff pour 2022… ou plus tôt

Pour ses grands débuts avec Mercedes le week-end dernier, George Russell a tutoyé de très près une première victoire en Formule 1. Le Britannique a tout perdu lorsque son écurie a commis une erreur de communication dans les stands, puis quand une crevaison a stoppé sa remontée en fin de course. Avant cela, il avait donné du fil à retordre à Valtteri Bottas en qualifications, puis pris l'ascendant sur le Finlandais à l'extinction des feux pour mener l'essentiel de la course. Pour la première fois depuis son titre en Formule 2 il y a deux ans, il s'est retrouvé en tête d'un peloton.

"C'était chouette d'être dans cette position, de mener la course, d'être devant, ce que je n'avais plus connu depuis très longtemps", décrit Russell. "Mais bizarrement aussi, mis à part le fait de vouloir gagner, un pilote veut juste obtenir le meilleur résultat possible avec le matériel dont il dispose. Lors de mes 18 mois chez Williams, nous avons fait certaines courses fantastiques en terminant 12e ou 14e. C'est presque une victoire pour nous dans cette position. Ou bien se qualifier en Q2, c'est comme une pole position pour nous. Mais au bout du compte, gagner, c'est encore à un autre niveau."

"Je ne voulais pas me laisser emporter, j'étais concentré sur le travail à faire. À mi-course, j'avais environ huit secondes d'avance sur Valtteri. Je me suis dit que c'était trop beau pour être vrai. Et il s'est avéré que c'était trop beau pour être vrai. Franchement, le départ a été une phase de la course où j'étais le plus nerveux de tout le week-end. J'utilisais les palettes d'embrayage moulées pour les mains et les doigts de Lewis [Hamilton], qui ne me convenaient pas correctement. J'ai dû faire des centaines d'essais de départ avec l'appareil que nous avions installé dans ma chambre, juste pour m'entraîner encore et encore. J'étais heureux d'avoir pris un bon départ et d'avoir plongé à l'intérieur de Valtteri."

Lire aussi :

Russell a finalement bouclé le Grand Prix de Sakhir au neuvième rang, inscrivant ainsi ses premiers points en Formule 1 tout en étant crédité du meilleur tour en course. Si la déception du Britannique était immense par rapport au résultat en lui-même, il espère toutefois que sa prestation aura de quoi semer le doute dans l'esprit des dirigeants de Mercedes. "La meilleure façon de parler, c'est de le faire en piste", estime-t-il. "C'est une industrie où la performance compte, et j'espère que ce week-end a permis de consolider leur opinion à mon égard. Mercedes me soutient depuis fin 2016. Ils ont suivi de très près toute ma carrière. J'espère que c'est un échelon de plus qui a été gravi."

Mercedes n'a cessé de rappeler que le Grand Prix de Sakhir ne constituerait pas une confrontation directe entre Bottas et Russell pour un éventuel baquet en 2022. Néanmoins les faits parlent pour lui. "C'était un formidable week-end pour valider le très bon travail que nous avons fait avec Williams cette année", avance Russell. "Du point de vue de Toto [Wolff], j'espère lui avoir donné la migraine, pas seulement pour 2022, peut-être plus tôt."

Un Toto Wolff qui n'a pas manqué de rappeler la situation contractuelle de ses pilotes pour 2021, sans pour autant refuser de spéculer un peu sur l'avenir : "Il est pilote Williams, il a signé chez Williams et notre line-up est constitué de Valtteri et Lewis. Je ne vois donc pas cela comme une situation réaliste pour le moment. Mais je peux comprendre le fait que ce serait une situation intéressante de les avoir tous les deux dans l'équipe, et ce serait peut-être un peu la tourmente pour nous tous. Peut-être que ça arrivera à l'avenir."

partages
commentaires
L'indécision technique a collé à la peau des écuries à Sakhir

Article précédent

L'indécision technique a collé à la peau des écuries à Sakhir

Article suivant

La FIA rejette la demande de Ferrari pour le test de Sainz

La FIA rejette la demande de Ferrari pour le test de Sainz
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas , George Russell
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021