La Mercedes ne passera pas Copse à fond selon Russell

George Russell doute qu'il puisse franchir le virage de Copse à Silverstone sans lever le pied en raison du problème de tenue de route auquel Mercedes est actuellement confronté.

La Mercedes ne passera pas Copse à fond selon Russell
Charger le lecteur audio

Mercedes a longtemps été l'une des équipes les plus touchées par le phénomène de marsouinage, ce qui a impacté ses performances lors des premières courses de la saison. Et si l'introduction d'une évolution au Grand Prix d'Espagne a permis à la marque à l'étoile de régler en grande partie ce problème, George Russell a expliqué que les rebonds persistaient dans les virages à haute vitesse.

Le circuit de Barcelone en compte deux, le virage 3 et le virage 9, mais Silverstone en possède beaucoup plus. Le deuxième secteur du circuit qui accueille le Grand Prix de Grande-Bretagne ce week-end est riche en virages rapides puisque l'on y trouve la courbe de Copse et l'emblématique complexe Maggots-Becketts-Chapel.

L'évolution des F1 a rendu le passage de Copse beaucoup plus simple ces dernières années. Lever le pied dans ce virage à droite ne s'imposait plus comme une nécessité notamment, mais en raison des rebonds persistant dans les virages rapides, Russell se montre moins optimiste pour cette édition.

"Ça nous a tous pris par surprise lorsque nous sommes allés à Barcelone et que nous n'avions pas de marsouinage en ligne droite mais que nous rebondissions dans les deux virages rapides, les virages 3 et 9", a-t-il confié à Motorsport.com"Si l'on écoute notre tour embarqué en qualifications, ou un tour d'une Ferrari, on entend 'crac, crac, crac' dans les virages 3 et 9. C'était à 250 km/h. Copse est à 300 km/h. Donc ce ne sera pas facile de le prendre. Mais je pense que plusieurs équipes sont dans le même bateau. Je suis sûr que je ne [prendrai pas le virage à fond] cette année, même si nous avons beaucoup plus d'appui à haute vitesse."

George Russell.

George Russell.

Russell est cependant "intrigué" par le fait que Mercedes a été l'équipe la plus rapide dans les virages rapides de Barcelone malgré sa mauvaise tenue de route. Il est possible que le scénario se répète à Silverstone, Red Bull l'ayant clairement annoncé, d'autant plus que l'écurie apportera une nouvelle évolution sur sa W13.

"Je pense que l'on a toujours su que [la W13] avait beaucoup de potentiel", a ajouté Russell. "On ne se rend compte que maintenant que les trois dernières courses nous ont pris par surprise, dans le sens où elles sont toutes très différentes [du Grand Prix d'Espagne] et qu'elles sont toutes très similaires. Les trois circuits urbains sont tous très bosselés et ont tous des virages lents. Donc si l'on a une voiture rapide dans les virages lents et très robuste sur les bosses et les vibreurs, on va être rapide dans ces trois courses."

La suite du calendrier propose des circuits similaires au profil de Silverstone, avec des virages rapides. De quoi faire passer un bon mois de juillet à Mercedes ? Russell n'en est pas si sûr : "On va à Silverstone, on va en Autriche, au Paul-Ricard, à Budapest. Ce sont des circuits plus traditionnels. Mais le fait est que nous découvrons des problèmes différents avec notre package sur chaque circuit sur lequel nous nous rendons, donc il n'y a aucune garantie que nous allons faire un carton [lors des prochaines courses]."

Avec Luke Smith

Lire aussi :
partages
commentaires
Fiabilité : la FIA assouplit les règles sur les changements moteur
Article précédent

Fiabilité : la FIA assouplit les règles sur les changements moteur

Article suivant

Nouveau plancher et évolutions aéro pour Alpine à Silverstone

Nouveau plancher et évolutions aéro pour Alpine à Silverstone