Russell : "C'était plus dur pour De Vries que pour moi" à Sakhir 2020

George Russell salue la performance réalisée à Monza par Nyck de Vries, qui a marqué des points pour ses débuts en F1.

Russell : "C'était plus dur pour De Vries que pour moi" à Sakhir 2020
Charger le lecteur audio

Nyck de Vries a fait forte impression au Grand Prix d'Italie. Présent en Essais Libres 1 au volant d'une Aston Martin, le Néerlandais a été appelé par Williams pour remplacer Alexander Albon, victime d'une crise d'appendicite, au pied levé à partir du samedi. Résultat : une qualification en Q2, un départ en huitième position grâce aux nombreuses pénalités sur la grille, et une course solidement conclue au neuvième rang. Tout cela au volant d'une voiture qui n'a pourtant marqué que quatre points durant le reste de la saison, tous aux mains d'Albon.

Il serait possible de dresser une comparaison avec un autre intérim réussi, celui assuré par George Russell au Grand Prix de Sakhir 2020 lorsque Lewis Hamilton avait été contaminé par le COVID-19 ; Russell était alors passé très près de la victoire, celle-ci ne lui échappant qu'à cause d'une bévue de Mercedes dans les stands et d'une crevaison. Cependant, le Britannique est prompt à souligner les différences entre sa situation et celle de De Vries.

"C'était probablement plus dur pour lui que pour moi, à vrai dire, car j'étais pilote titulaire", a souligné celui qui a commencé sa carrière en F1 par trois saisons chez Williams. "En plus, il a sauté d'une Aston Martin le vendredi à une Williams, c'est une monoplace différente, la position est différente dans le baquet. Je me rappelle quand je faisais des essais avec Mercedes et Force India tout en roulant en F2 [en 2018, ndlr], ça me prenait bien quelques tours ne serait-ce que de m'habituer à la sensation différente des réactions de ces voitures. Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire. Marquer des points pour ses débuts dans une Williams, c'est impressionnant, aucun doute là-dessus."

Nyck De Vries, PREMA Racing et George Russell, ART Grand Prix

Nyck de Vries a eu du succès face à George Russell en Formule 2, mais a dû attendre 2019 pour être titré

Russell et De Vries se connaissent bien : ils se sont côtoyés dès le karting, jusqu'à la saison 2018 de Formule 2, remportée par l'Anglais tandis que le Néerlandais a fini quatrième. "Il a toujours été l'un des tout meilleurs", a assuré Russell. "Il mérite sans doute une place en Formule 1. Ce sport est ainsi : il y a 20 pilotes, et tout le monde n'a pas sa chance. Mais il a certainement prouvé tout ce qu'il devait prouver."

Russell n'est pas le seul à chanter les louanges de De Vries à la suite de cette performance : c'est également le cas de Toto Wolff, directeur de l'écurie à l'étoile, selon qui "il n'y a pas de pilote qui représente mieux Mercedes que De Vries", ce dernier n'ayant plus de liens officiels avec la marque mais lui ayant offert le dernier titre mondial de Formule E en date.

"Je l'apprécie", a déclaré Wolff. "C'est un bon jeune. Il est non seulement rapide – ce qu'il a montré en formules de promotion – mais aussi intelligent et il a l'esprit d'équipe. C'est pourquoi il le méritait, [dimanche]. Je ne pense pas que quiconque aurait pu faire du meilleur travail que ce qu'il a fait. Il était dans une Aston Martin, il roulait avec les grilles [de capteurs], puis il a été appelé à la dernière minute dans une voiture différente. Il a battu son coéquipier assez largement. Il est parti huitième et a fini neuvième." L'Autrichien a conclu sans détour : "Niki [Lauda] lui aurait tiré son chapeau."

Propos recueillis par Luke Smith et Adam Cooper

Lire aussi :
partages
commentaires
Ocon a survécu à Alonso : "Je suis toujours là, non ?"
Article précédent

Ocon a survécu à Alonso : "Je suis toujours là, non ?"

Article suivant

Verstappen : "Important de savourer" les succès actuels

Verstappen : "Important de savourer" les succès actuels