Russell n'a "rien à perdre" et vise le podium

Troisième d'une folle séance de qualifications en Russie, George Russell pourra compter sur la vitesse de pointe de sa Williams pour tenter de monter sur son deuxième podium en Formule 1.

Russell n'a "rien à perdre" et vise le podium

"Monsieur Samedi" a de nouveau répondu présent ! Aux qualifications du Grand Prix de Russie, George Russell a rendu une copie parfaite en hissant sa modeste Williams au troisième emplacement de la grille de départ, derrière Lando Norris et Carlos Sainz. Le Britannique a bénéficié des conditions changeantes sur le circuit de Sotchi pour s'assurer une place en Q3 avec les gommes intermédiaires avant de frapper fort dans les dernières minutes avec les pneus slicks.

Lire aussi :

Contrairement au Grand Prix de Belgique, les prévisions météo annoncent une piste sèche pour dimanche. Russell aura donc 53 tours devant lui pour décrocher un deuxième podium en catégorie reine et le pilote Williams fera tout ce qui est en son pouvoir pour réaliser cet objectif, le rythme de sa FW43B étant particulièrement bon en Russie.

"J'ai vraiment hâte", a-t-il lancé en évoquant le départ de la course. "Hier, notre rythme avec le plein d'essence était l'un des meilleurs de la saison. Nous sommes encore loin de [Norris et Sainz] et des Mercedes, qui démarrent derrière nous, donc il faudra se battre. Nous sommes performants dans les lignes droites, la vitesse de pointe est bonne. Donc nous irons encore chercher le podium. Il n'y a rien à perdre."

Russell a été le premier pilote à rentrer au stand pour chausser les pneus tendres, une stratégie immédiatement copiée par ses adversaires malgré un tarmac encore humide. Certains se sont fait piéger, à l'instar de Lewis Hamilton, auteur d'un tête-à-queue et d'un contact contre le muret des stands. D'autres n'ont fait que frôler le pire : Russell a manqué de partir à la faute quelques instants après avoir passé les gommes slicks, mais comme l'a affirmé le pilote Williams, "plus grands sont les risques, plus grande est la récompense".

"C'est fou, c'est la deuxième fois que nous sommes dans le top 3 lors des [quatre] dernières courses, l'équipe a encore fait un boulot incroyable", a-t-il poursuivi. "Nous nous sommes arrêtés au bon moment pour mettre les bons pneus. Mais il y avait de nombreux pièges en piste. Avec une seule trajectoire sèche, un écart de quelques centimètres était suffisant pour vous envoyer hors de la piste."

"Lorsque j'ai quitté la voie des stands avec les slicks, j'ai failli avoir un accident. Je n'arrêtais pas de tomber sur du trafic, donc je ne pouvais pas finir mes tours et c'était très frustrant. Mais, comme pour les autres pilotes, je savais que le dernier tour allait être décisif." 

partages
commentaires

Voir aussi :

Sainz s'offre la meilleure qualif de sa carrière
Article précédent

Sainz s'offre la meilleure qualif de sa carrière

Article suivant

Hamilton à la faute : "Vraiment rien à voir avec la pression"

Hamilton à la faute : "Vraiment rien à voir avec la pression"
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021