Russell : "La situation d'Ocon n'est pas normale"

Alors qu'il risque fort d'être le seul protégé de Mercedes sur la grille de départ en 2019, George Russell compatit avec Esteban Ocon.

Russell : "La situation d'Ocon n'est pas normale"

Russell vient d'être confirmé chez Williams pour la saison 2019 de Formule 1, une annonce qui assombrit un peu plus les espoirs d'Esteban Ocon de rester dans l'élite.

Lire aussi :

Mercedes avait pourtant envisagé de titulariser Ocon avant de négocier avec Renault et McLaren pour y placer son poulain, mais un concours de circonstances à l'origine duquel se trouve Daniel Ricciardo signifie que les portes se sont refermées devant le Français les unes après les autres, malgré des performances chez Force India qui font l'unanimité.

"Je trouve que la situation d'Esteban n'est pas normale", déclare Russell. "D'habitude, quand on est performant, on obtient les opportunités. Je pense que ce qui s'est passé était hors de son contrôle et de celui de Mercedes."

"Mercedes et Toto [Wolff] se sont montrés très clairs sur le fait que j'aurais une opportunité si j'étais performant, et cela m'a motivé. Cela peut paraître un peu stupide de dire ça suite aux malheurs d'Esteban, mais c'est une situation très bizarre, très malheureuse."

George Russell, ART Grand Prix
George Russell, Mercedes AMG F1

Au fil de cette saga, l'on pouvait craindre pour les chances de Russell d'obtenir un baquet, car il semblait qu'Ocon allait avoir la priorité pour rester en F1 ; Williams lui a finalement préféré l'Anglais. En parallèle, son rival pour la couronne de Formule 2 – désormais éliminé de la course au titre – Lando Norris a été confirmé chez McLaren dès le début du mois de septembre.

Russell reconnaît qu'il y a eu "des hauts et des bas" au niveau du marché des transferts mais affirme ne pas s'être laissé décontenancer.

"Quand Lando a obtenu son opportunité avec McLaren, j'ai vu ça comme un énorme point positif", poursuit le leader du championnat de Formule 2. "Nous sommes tous les deux rookies, McLaren croit qu'il est capable d'être titulaire, donc c'était de très bon augure pour moi. Je n'étais pas amer ou déçu qu'il ait cette opportunité avant moi, car à ce stade, je n'étais pas sûr de ce que l'avenir me réservait. Mais j'ai vu ça comme un point positif, cela m'a grandement mis en valeur."

Priorité F2

Grâce à quatre pole positions, six victoires et un total de dix podiums, Russell caracole en tête de la Formule 2 : son plus proche rival, Alexander Albon, est relégué à 37 longueurs. Cependant, même avec un contrat F1 en poche, le pilote ART ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, puisque 48 points seront disponibles à Abu Dhabi.

"Beaucoup de gens disent que j'ai une main sur le titre et que nous y sommes presque, ce qui n'est pas faux, mais en fin de compte, tout peut encore arriver. Je ne peux pas prendre le titre pour acquis. Il faut y aller pas à pas, je dois me concentrer sur la F2, et une fois le drapeau à damier agité, je me focaliserai sur 2019", conclut-il.

Propos recueillis par Scott Mitchell

partages
commentaires
Officiel - Russell signe chez Williams pour 2019

Article précédent

Officiel - Russell signe chez Williams pour 2019

Article suivant

Ferrucci doit verser plus de 500'000 € à Trident

Ferrucci doit verser plus de 500'000 € à Trident
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021