Williams doit "réfléchir" à ses problèmes avec les intermédiaires

En difficulté tout au long du Grand Prix de Turquie en raison de la dégradation excessive de ses pneus intermédiaires, George Russell est prêt à "réfléchir" avec son équipe Williams pour régler ces problèmes.

Williams doit "réfléchir" à ses problèmes avec les intermédiaires

Avant même le départ du Grand Prix de Turquie, George Russell s'est compliqué la tâche en commettant une erreur lors de son dernier tour chronométré en Q2. Le pilote Williams avait le rythme pour entrer une nouvelle fois dans le top 10 mais il n'est parvenu à négocier qu'une 13e place sur la grille de départ. Le lendemain, Russell a perdu deux positions au départ et s'est retrouvé coincé à la 15e place jusqu'au drapeau à damier.

Incapable de remonter au classement en dépit des conditions difficiles qu'il apprécie habituellement, Russell a révélé que Williams avait été malmené par la gestion de la dégradation des pneumatiques intermédiaires, composé utilisé par tous les pilotes pendant l'épreuve.

"C'est incroyablement délicat de gérer autant les pneus et incroyablement difficile de contrôler les attaques, surtout lorsqu'ils deviennent lisses et que [la piste] reste humide", a-t-il indiqué à Motorsport.com. "Le circuit ne séchait pas et même s'il n'y avait plus eu de pluie, il serait resté humide pendant des heures. C'était un gros challenge donc je ne pense pas que nous ayons fait un bon ou un mauvais travail. Ce n'était pas facile."

Que ce soit avec des pneus intermédiaires usés et privés de leurs sculptures ou avec des gommes à bandes vertes neuves, Russell a connu les mêmes difficultés. Par conséquent, la réflexion sera de mise à Grove lors des prochains jours.

"Si vous attaquez trop, la dégradation de vos pneus s'accentue et lorsque vous vous aventurez sur des portions plus humides, vous n'avez plus de grip", a résumé Russell. "Lorsque nous sommes sortis [des stands], les nouveaux pneus ne semblaient pas s'activer non plus parce que la bande était plus épaisse, et ils n'était pas appropriés pour les portions séchantes."

"Donc c'était un véritable parcours du combattant. Cela fait deux fois que nous affrontons ces conditions [en Turquie], et nous avons eu des difficultés les deux fois. D'habitude, nous excellons quand les conditions sont plus humides ou avec les slicks sur le mouillé. Pour cette phase intermédiaire, nous devons réfléchir un peu."

Si Russell a admis que les positions perdues en raison de son erreur en qualifications ne l'avaient pas aidé, le Britannique a également affirmé qu'un départ plus haut sur la grille n'aurait finalement pas amélioré la situation.

"Cela aurait pu potentiellement être différent, mais dans l'ensemble le rythme n'était pas là", a-t-il commenté à ce sujet. "Nous avons eu des difficultés l'an dernier dans ces conditions. Ce n'est pas humide, ce n'est pas sec, c'est un genre de no man's land. Et lorsqu'il faut gérer les pneus... Le virage 8 était le plus difficile parce que c'était relativement sec, [donc] à quel point fallait-il attaquer ? J'ai tenté un tas de choses différentes et rien n'a semblé fonctionner."

Lire aussi :

partages
commentaires
Wolff préconise un roulement face au calendrier de 23 GP

Article précédent

Wolff préconise un roulement face au calendrier de 23 GP

Article suivant

Austin va corriger ses bosses pour le retour de la F1

Austin va corriger ses bosses pour le retour de la F1
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021