"Le rythme est là" pour un retour de Kubica en F1, selon Renault

partages
commentaires
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
Co-auteur: Oleg Karpov
15 juin 2017 à 15:30

Le directeur des opérations en piste de Renault, Alan Permane, a déclaré que Robert Kubica avait démontré, lors du test de Valence, avoir le rythme nécessaire pour un retour en Formule 1.

Robert Kubica, Forch Racing
Alan Permane, directeur des opérations piste Renault Sport F1 Team RS17 avec Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team

Kubica, dont la carrière de F1 a été interrompue en 2011 par une blessure lors d'un accident en rallye, a piloté une Lotus F1 de 2012 lors d'essais privés organisés par Renault à Valence, plus tôt ce mois-ci.

Le pilote de 32 ans a couvert 115 tours du Circuit Ricardo Tormo et dit après ce test qu'il pouvait désormais viser un "vrai comeback" en F1. 

S'exprimant pour Eleven Sports, un média polonais, Permane a déclaré que Kubica avait fait montre d'une bonne vitesse lors du test, tout en reconnaissant que son kilométrage total était sa plus grande surprise. "Je n'ai jamais eu aucun doute sur son rythme, du tout. Je ne savais pas, et je ne pense pas qu'il savait, s'il serait capable de piloter sur le plan physique et, plus que cela, s'il serait capable de beaucoup piloter."

"Il a piloté certaines choses. Il a piloté dans des simulateurs, il a piloté une GP3 plus tôt cette année en préparation pour [ce test], mais nous ne savions pas vraiment quelles seraient ses limites. Et, honnêtement, ça s'est très bien passé. Il a été rapide. Il a fait quelques longs relais, il a fait quelques runs courts, il a fait des [relais de] qualifications, nous avons fait des simulations de course et tout s'est très bien passé."

Interrogé sur la viabilité de l'ambition affichée par Kubica d'un retour, Permane répond : "De ce que j'ai vu des statistiques, des données, le rythme est là. C'est certain. Tout ce que je peux dire est que ce jeudi-là, à Valence, il a fait un travail fantastique. Il y a beaucoup d'autres circuits, et lui seul sait s'il a des limites physiques sur ceux-ci pour l'instant. S'il faut aller plus loin, ce sera la prochaine étape."

Les blessures sévères à la main et au bras droit du Polonais subies lors de son accident ont constitué un frein à un retour en monoplace ces dernières années, mais Permane a indiqué que Renault n'avait eu besoin de faire qu'"une très, très petite modification du volant pour le passage de vitesses" afin d'adapter l'E20 à la situation du pilote.

Il a par ailleurs ajouté qu'il ne pensait pas que l'arrivée de voitures plus rapides et plus difficiles à piloter en 2017 soit un problème pour les chances de retour de Kubica.

La volonté d'éviter une "tempête médiatique"

Le test de Kubica avec Renault était en gestation "depuis quelques mois" mais a seulement été confirmé officiellement par l'équipe après coup. Et Permane d'expliquer : "Honnêtement, nous ne voulions pas créer de tempête médiatique. Nous savions que, une fois que [l'information] serait sortie, tout le monde serait intéressé. Tout le monde aime Robert, tout le monde est triste de ce qui s'est passé."

"Pour être honnête, il était très calme à ce sujet. Il n'avait aucun problème à en parler à des gens. Je ne veux pas lui mettre beaucoup de pression. Je voulais juste que ce soit une journée pour lui, sans attentes, sans pression, juste pour qu'il pilote."

Même si Renault a communiqué en annonçant qu'il s'agissait d'un test unique, Permane a confirmé que la structure était ouverte à offrir à Kubica d'autres opportunités. "Je pense qu'il est trop tôt, pour commencer. Nous avons toujours été en contact, nous parlons de tout ce qui est possible à l'avenir. Pour l'instant, il n'y a rien d'autre de prévu, je ne peux dire que cela pour le moment. Mais je ne dirais pas que nous ne ferons rien d'autre à l'avenir."

Sur la question de savoir si avoir le vainqueur du GP du Canada 2008 dans le simulateur de l'équipe, à Enstone, était une option, Permane conclut : "Je sais qu'il a piloté dans d'autres simulateurs, et peut-être que c'est une chose à laquelle nous réfléchirons à l'avenir. Ce pourrait être la prochaine étape, d'aller dans le simulateur."

Article suivant
Tost : Pour Gasly, la Super Formula est la "meilleure éducation possible"

Article précédent

Tost : Pour Gasly, la Super Formula est la "meilleure éducation possible"

Article suivant

Chronique Massa - Je suis prêt à rester en F1 en 2018

Chronique Massa - Je suis prêt à rester en F1 en 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Équipes Renault F1 Team
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités