Saga Karting : Au coeur d'une course d'endurance (1/5)

Cet hiver, ToileF1 vous fait plonger au coeur du sport automobile en remontant à la discipline formatrice, le karting

Cet hiver, ToileF1 vous fait plonger au coeur du sport automobile en remontant à la discipline formatrice, le karting. Etape presque obligatoire pour atteindre les sommets, le karting représente la base du sport automobile, mélangeant les principes de l'aérodynamique, l'apprentissage du pilotage, des règles de piste, mais devient aussi une école de la vie, où le respect, la fraternité, et la volonté sont de mise.

Cette semaine, l'équipe de ToileF1 s'est rendue à Lyon, pour ce premier épisode de notre saga karting, pour vous faire vivre l'ambiance d'une course d'endurance, en kart de type 4 temps, mélange de compétition et d'environnement festif.

Ce Samedi 1er Décembre se déroulait en effet, au complexe Actua Lyon Kart Métropole, la finale du Trophée Virgin Radio, une endurance composée de quarante minutes de qualifications, et trois heures de course, par relais.

Nous arrivons sur le tracé rhodanien vers 13h30. Toutes les équipes et pilotes sont déjà présentes, tout le monde parle, rit, se souhaite bonne chance. L'ambiance est conviviale mais le stress est malgré tout palpable en cet après-midi glacial sur le complexe automobile.

Petit à petit, les combinaisons sont enfilées, les regards se noircissent, tels des Sebastian Vettel avant le dernier run de Q3 : chahcun se concentre, pour réaliser les quarante minutes de qualifications les plus propres possibles, et rafler la pole position.

Vers 14h15, les qualifications démarrent, nous errons dans les stands et nous arrêtons au stand de la Team GTS Karting, deux jeunes hommes de 19 ans, habitués des courses d'endurance. L'envie et la détermination sont là, comme nous l'explique l'un des deux pilotes :

" Le froid est prenant, le stress vous crispe, mais au bout du compte, on se bat pour être devant, et c'est tout ce qui compte. Les éléments extérieurs sont perturbants, quand votre coéquipier court, et que vous n'avez que le classement à portée. Mais dès que vous enfilez votre casque et votre minerve, et que votre pied droit enfonce l'accélérateur, il n'y a plus de froid, c'est une relation entre le kart, la piste, vous et rien d'autre. C'est une sensation unique ". On dirait presque une conférence FIA, pas vrai?

La piste est à quelques degrés seulement, les pneus chauffent lentement, et les fautes sont là. Le second pilote GTS Karting arrive à décrocher le quatrième temps. Nous essayons de lui parler, mais le départ est imminent. De type 24 heures du Mans, ça ne rigole plus! La procédure de départ est enclenchée, les 20 pilotes sont prêts, montent dans leurs châssis, et s'élancent. Les moteurs ne s'éteindront pas avant trois heures. L'équipe GTS prend rapidement la seconde place, tandis que le premier s'envole très vite vers ce qui se dessine comme une victoire. En interviewant Clément Quatrain, pilote GTS Karting, on a ressenti toute la difficulté de la maitrise d'une endurance de karting : " Lorsque vous pilotez en karting, vous n'avez pas de radio, vous n'avez aucune information, même pas vos temps, vous devez vous battre contre rien. C'est paradoxal mais c'est ainsi. Dans le team, nous sommes deux, et il est très difficile de tenir 3 heures en relais, à deux. La fatigue, les courbatures sont là, mais l'euphorie de la course remet les douleurs au lendemain! " Quinze relais obligatoires, quinze longs passages aux stands, où, on le perçoit chez nos deux compétiteurs, le temps est long! En effet, 50 secondes dont approximativement, 35 d'arrêt complet, sont obligatoires : c'est la règle. L'attente est un supplice, on se parle, les sourires sont crispés, les jambes bougent, et à la fin, ça repart, telle une monoplace qui termine un ravitaillement. 17h20, la nuit tombe sur la capitale des Gaules, et la fatigue des 2h20 de course se fait sentir. L'humidité n'arrange pas la situation, le thermomètre étant descendu à 0°C. Les temps commencent à s'effondrer, mais il faut tenir car c'est ça, l'endurance! La team GTS garde le cap, et reprend même du temps sur la tête de course. Nous leur demandons si la victoire est jouable : " Le podium est plus envisageable. On connait bien les premiers, et croyez-moi qui si vous avez vu que nous les rattrapions, ils l'ont vu. Notre stratégie d'arrêts est bien en place, mais faites leur confiance pour l'avoir parfaitement mise en place également. Bien sûr, nous sommes des compétiteurs et nous nous battrons jusqu'au bout, mais comme le disait Enzo Ferrari, on prend les points intermédiaires ! Nous préférons finir deuxième qu'aller chercher une première place en risquant de réaliser une faute. Nous verrons selon la physionomie de la fin de course, mais si il y a une occasion, nous la saisirons ". Ils n'avaient pas tort : l'équipe de tête, avait encore plus d'un tour dans son sac et reprit son avance, sur sa stratégie d'arrêts aux stands. Aux alentours de 18h00, le directeur de course agite le drapeau à damiers, par une nuit noire, au-dessus des éclairages du complexe lyonnais. Les jeunes pilotes GTS terminaient à une deuxième place. En sortant du kart, les traits marqués, le porteur du dernier relais de course, le poing serré se jette dans les bras de son coéquipier en criant : " P2! P2, on l'a fait ! ". Une belle cérémonie, des pilotes faire-plays et combattants, un podium de toute beauté : avec des courses comme celles-ci, le karting a encore de belles années devant lui. En effet, la course mélangeait les pros et les amateurs, l'accès étant ouvert à tous, moyennant le paiement de la location du kart. Ces courses qu'on pourrait qualifier de semi-pro, sont l'occasion de marier professionnels et débutants et de faire découvrir l'esprit du sport automobile à tous, et donner le goût au moins initiés, de la compétition dans la petite catégorie, certes, mais tout autant batailleuse qu'est le karting.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités