SAGA : Les statistiques de Red Bull (2/3)

RedBull sur la voie de la gloire : 2008 - 2009Sans réel changement pour 2008, Red Bull aligne le même duo de pilotes que l'année précédente

RedBull sur la voie de la gloire : 2008 - 2009

Sans réel changement pour 2008, Red Bull aligne le même duo de pilotes que l'année précédente. Coulthard a prolongé son contrat pour la saison, dans l'espoir de participer à l’ ultime ascension de l'écurie.

La première partie de saison est une réussite pour l'écurie, qui signe régulièrement des points. Mais la deuxième partie est bien plus compliquée, l'écurie ne parvenant pas à marquer plus de 5 points.

L'année est donc difficile pour les pilotes de la RB4, qui finissent en 7ème position du championnat des constructeurs avec une trentaine de points. La « petite soeur », la Scuderia Toro Rosso, parvient à prendre la 6ème place du classement, grâce au futur prodige Sebastian Vettel, auteur de sa première pole position et victoire sur le circuit de Monza. Très prometteur, Sebastian Vettel signe au volant de la RB5, à l'issue du départ à la retraite de David Coulthard.

En 2009, la RB5 permet à RedBull de se confronter aux meilleurs. Dès le 3ème week-end de la saison, Vettel manque de peu son premier Hat Trick, suite à sa pole et sa victoire en Chine. Cette première victoire de l'écurie lui donne la seconde place du classement constructeurs. Mais ce n'est pas fini, puisque RedBull empoche au total 5 victoires sur les 17 Grand Prix. L'écurie rentre dans un challenge musclé avec Brawn pour le titre de championnat du monde des constructeurs et des pilotes. Le fulgurant Sebastian Vettel réalise le premier hat-trick de sa carrière lors du doublé Red Bull du Grand Prix de Grande-Bretagne. Son coéquipier australien Mark Webber parvient tout de même à obtenir ses premières pole position et victoire le week-end suivant, sur le circuit d'Hockenheim. Ces performances profitent à Red Bull, qui réduit son retard sur Brawn à 19,5 points. Mais le Taureau Rouge va vivre une cruelle impasse en n'inscrivant aucun point à Valence. Même si Vettel franchit la ligne au 3ème rang à Spa, les RB5 ne marquent qu'un seul point contre un doublé pour Brawn à Monza. L'écurie de Barrichello et Button prend donc de l'avance pour les titres. En fin de saison, RedBull est à son apogée. L'écurie remporte les trois derniers Grand-Prix de la saison. Vettel s'impose sur le difficile Grand Prix du Japon et la première course d'Abu Dhabi. Mark Webber franchit la ligne devant ses concurrents et son coéquipier sur le circuit de São Paulo, au Brésil. Toutefois, Brawn a pris beaucoup trop d'avance en début de saison. L'écurie de Dietrich Mateschitz termine seconde du championnat du monde des constructeurs. Le jeune pilote allemand de 22 ans, dauphin de Jenson Button, doit apprendre de ses erreurs de jeunesse, mais promet un avenir prolifique. Mark Webber, au volant d'une Formule 1 depuis 2002, signe son premier top 5 au championnat des pilotes en finissant à une marche du podium. En 2009, l'écurie Red Bull Racing inscrit à son jeune palmarès 5 poles, 16 podiums, 6 meilleurs tours en course et 4 doublés dans la catégorie reine du sport automobile. Red Bull devient, depuis un rival pour toutes les écuries déjà bien installées dans les paddocks. La nouvelle monoplace est la continuité de la RB5. Toujours conçue par Adrian Newey, la RB6 garde les mêmes pilotes et le même motoriste. Evidemment, l'objectif principal est de conclure la saison 2009 par un titre. Malgré de bonnes qualifications, les courses sont difficiles pour les pilotes du Taureau Rouge, victimes de problèmes techniques et d'incidents. Lors du second GP, en Australie, l'Allemand abandonne à cause d'une casse de l'écrou d'une roue avant alors qu'il menait largement la course. Mark Webber, victorieux à Barcelone et Monaco, est le leader de l'équipe RedBull en début de saison. Coude-à-coude au championnat, un duel se profile entre les deux coéquipiers allant jusqu'à s'accrocher en course à Istanbul et Silverstone. Vettel est contraint à l'abandon au Grand Prix de Turquie. Il remporte la course urbaine de Valence, mais l'accrochage en Grande-Bretagne l'oblige à rester coincé dans le peloton tandis Webber finit en première position. L'écurie dirigée par Christian Horner déclare ne donner aucun favoritisme à l'un ou l'autre. Vettel se manifeste comme candidat au titre en fin de saison avec une seconde position derrière Fernando Alonso, prouvant à Singapour ses bonnes performances en circuits urbains. Au Japon, il renouvelle sa première position, déjà signée l'année précédente. Alors qu'il mène la première course du Grand Prix de Corée du Sud, Vettel abandonne, comme en Turquie, suite à un problème technique. Conscient de ses capacités à remporter un titre, malgré une première position détenue par Mark Webber, le pilote allemand se reprend en beauté en terminant devant à Interlagos. Avant le dernier Grand-Prix d'Abu Dhabi, Webber pointe juste devant Alonso et Vettel au classement des pilotes. Mais sur le circuit de Yas Marina, Webber part à la faute et est contraint de changer de pneumatiques plus tôt que prévu, imité par Alonso qui change son train de pneu. Le jeune pilote allemand profite des contretemps de ses rivaux pour franchir la ligne en vainqueur. A peine âgé de 23 ans, Sebastian Vettel devient le plus jeune Champion du Monde des pilotes de l'histoire de la Formule 1. Il devance de 4 points l'Espagnol et son coéquipier termine sur la troisième marche du podium. Red Bull Racing remporte pour sa sixième saison en Formule 1 son premier titre des constructeurs. Vettel glane à lui seul 10 pole positions, 10 podiums et 5 victoires sur les 9 de Red Bull. L'écurie autrichienne est sacrée Championne du Monde des constructeurs pour la première fois avec 498 points.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Mark Webber , David Coulthard , Fernando Alonso , Sebastian Vettel , Adrian Newey
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités