SAGA : Les statistiques de Red Bull (1/3)

RB prend ses marques : 2005-2007Finissant sur une bonne progression le championnat de Formule 1 2004, Christian Klien, le protégé de la firme multinationale, reprend le volant de l'écurie Jaguar, renommée RedBull Racing

RB prend ses marques : 2005-2007

Finissant sur une bonne progression le championnat de Formule 1 2004, Christian Klien, le protégé de la firme multinationale, reprend le volant de l'écurie Jaguar, renommée RedBull Racing. Il court jusqu'au GP d'Europe avant de devoir laisser Vitantonio Liuzzi terminer les 13 autres week-ends au volant de la monoplace.

Après 9 années passées dans la paddock McLaren, David Coulthard est remplacé par Juan Pablo Montoya, risque de partir à la retraite, faute de volant. Mais la nouvelle écurie s'offre l'expérimenté Ecossais.

La voiture est équipée d'un moteur Cosworth, revendu par Ford durant la trêve hivernale de la Formule 1. Le motoriste britannique signe un contrat de fournisseur moteur avec Red Bull pour s'assurer de ne pas quitter la catégorie reine du sport automobile.

La RB1 cumule de bonnes surprises en début de la saison, en figurant aux quatre premiers GP dans le top 10 en course. L'équipe amasse plus de points dans les deux premières courses que Jaguar sur la saison 2004. La concurrence est rude, et faute d'un développement technique suffisant, le reste de la saison n'est pas aussi brillant. La régularité de Coulthard, 12ème au classement final des pilotes en 2005, profite à l'écurie, qui termine à la 7ème place du championnat du monde avec 35 points.

Les deux pilotes, Coulthard et Klien, gardent le volant de la RB2 pour la saison 2006. Le moteur Ferrari est préféré à celui de Cosworth au moment où Adrian Newey fait son entrée dans la nouvelle écurie. Il n'est pas le concepteur de la RB2. Les résultats tardent à décoller, malgré le 1er podium de l'écurie à Monaco avec son pilote David Coulthard. Cette deuxième saison est plus difficile que la première, malgré la puissance de Ferrari. Comme l'année précédente, l'équipe termine à la 7ème position du championnat du monde des constructeurs qui n'obtient que la moitié de points de l'an dernier, avec 16 unités.

Adrian Newey, la recrue Red Bull 2006 sous l'impulsion de Coulthard, conçoit sa première monoplace pour l'écurie autrichienne, la RB3. Entre 1991 et 1997, il est à l'origine de la combinaison Williams au moteur Renault qui rafle les victoires en course et les titres mondiaux. Il renouvelle son expérience en appliquant à la monoplace bleue et argentée, un moteur Renault contre un Ferrari. Coulthard, qui satisfait ses employeurs par ses performances régulières, court aux cotés d'un nouveau coéquipier. L'Australien Mark Webber, issu de Williams F1 Team, signe pour sa 6ème saison en Formule 1.

Les efforts produits par l'équipe sont sans précédent. Finissant 5ème au championnat du monde des constructeurs, l'écurie signe son meilleur résultat. Pourtant les débuts sont difficiles avec Adrian Newey et la RB3 qui enregistre au moins un abandon dans chacune des sept premières courses. Les évolutions de mi-saison permettent d'améliorer le rythme et de régler les nombreux problèmes de fiabilité. L'Australien signe son premier podium Red Bull et le second de sa carrière lors du Grand Prix d'Europe. Deux positions derrière, Coulthard réalise avec Webber la meilleure course de l'équipe depuis son entrée en Formule 1.

En fin de saison, alors que Webber tient sa seconde position, il abandonne suite à une collision avec Sebastian Vettel, sous une averse lors du Safety Car déployé au Japon. Ce qui aurait pu être la plus belle performance du Taureau puisque Coulthard a assuré la 4ème place...

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Juan Pablo Montoya
Équipes McLaren , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités