Sainz pas au départ : McLaren attend les réponses de Renault

Le moteur de Carlos Sainz doit être analysé par Renault pour comprendre ce qui a privé le pilote McLaren de prendre le départ du Grand Prix de Belgique.

Sainz pas au départ : McLaren attend les réponses de Renault

Nico Hülkenberg avait connu pareille mésaventure lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, cette fois c'est Carlos Sainz qui a passé ce mauvais moment. Avant même le Grand Prix de Belgique, le pilote espagnol n'a pas pu rejoindre la grille de départ en raison d'un problème détecté sur son unité de puissance. Qualifié septième, il n'a pas pu participer à la course.

Lire aussi :

McLaren a rapidement fait savoir qu'un souci sur le bloc Renault de la MCL35 avait ensuite provoqué une défaillance d'échappement, privant son pilote d'un 109e départ en Formule 1. Dans l'immédiat, l'écurie de Woking n'a pas davantage de réponses et attend les conclusions de son motoriste, d'abord pour comprendre ce qui s'est passé, puis pour savoir si les éléments moteur peuvent être conservés pour la suite de la saison.

"Nous devons attendre l'analyse de Renault sur ce problème spécifique", précise Andreas Seidl, directeur de McLaren. "Nous avons repéré un problème interne au niveau de l'unité de puissance, qui a ensuite eu pour conséquence d'endommager l'arrière de la monoplace et l'échappement. C'est évidemment décevant pour Carlos ainsi que pour nous de ne même pas pouvoir prendre le départ. Mais c'est comme ça, et nous devons attendre l'analyse pour savoir également quelles sont les conséquences, s'il y a une chance de récupérer cette unité de puissance ou si c'est une défaillance rédhibitoire."

"Une occasion manquée"

McLaren n'a donc pu compter que sur Lando Norris pour porter ses espoirs en course, et le Britannique s'est plutôt bien acquitté de sa tâche. Dixième sur la grille, il a terminé septième et pris de précieux points qui permettent même à l'écurie britannique de subtiliser la troisième place du championnat constructeurs à Racing Point. Cependant, Seidl regrette les points probablement gâchés par l'abandon prématuré de Sainz.

Lando Norris, McLaren MCL35, Daniil Kvyat, AlphaTauri AT01, et Sebastian Vettel, Ferrari SF1000

"C'est une occasion manquée, car nous aurions pu avoir deux voitures bien placées pour marquer des points très importants, c'est décevant", rumine Seidl. "Le rythme de la voiture était plutôt encourageant et nous avons pu prendre des points à Racing Point et à Ferrari. Nous sommes de retour à la troisième place du championnat constructeurs, c'est bien, et pour la suite c'est bien d'avoir une voiture qui peut se battre contre nos rivaux. Ça dépendra aussi des caractéristiques de piste, mais c'est bien d'être à la bagarre, d'avoir une voiture et deux pilotes qui peuvent se battre."

Pour Sainz, le désamour avec Spa-Francorchamps se confirme, lui qui n'a vu le drapeau à damier du Grand Prix de Belgique qu'à deux reprises en six participations, n'y inscrivant qu'un petit point avec Toro Rosso en 2017.

"C'est difficile pour Carlos", regrette Seidl. "C'est une grosse déception pour lui, mais c'est pareil pour nous, pour l'équipe. Malheureusement, cela fait partie de la course automobile et c'est important de s'en tenir aux faits, d'analyser ce qui n'a pas été, ce qui s'est passé, en tirer les leçons et faire en sorte que ça ne se reproduise pas. Le bon point, c'est que nous courons à nouveau dans même pas une semaine."

partages
commentaires
Se battre avec Ferrari ne satisfait pas Haas

Article précédent

Se battre avec Ferrari ne satisfait pas Haas

Article suivant

Maigre récolte pour Racing Point, qui s'interroge avant Monza

Maigre récolte pour Racing Point, qui s'interroge avant Monza
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021