Sainz doit déjà changer un composant moteur

partages
commentaires
Sainz doit déjà changer un composant moteur
Par :
28 mars 2019 à 13:25

La défaillance du moteur Renault lors du premier Grand Prix de la saison a laissé des traces pour Carlos Sainz, qui doit déjà piocher dans son stock de composants à Bahreïn.

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, abandonne
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, devant Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, et Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, devant Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14
Carlos Sainz Jr., McLaren, lors de la parade des pilotes
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34

Carlos Sainz est contraint d'utiliser dès ce week-end son deuxième MGU-K de la saison : une conséquence de la défaillance moteur dont a été victime l'Espagnol en course à Melbourne. La McLaren-Renault s'était immobilisée dans un panache de fumée et ce composant de l'unité de puissance n'a pas pu être réparé.

Avec une limite fixée à deux MGU-K par pilote et par saison, ce changement dès le deuxième Grand Prix n'est pas une bonne nouvelle pour Sainz, qui explique par ailleurs que le système de récupération d'énergie est selon lui le talon d'Achille de sa monoplace.

"J'espère qu'ils [Renault] étudient ça, c'est ce qu'ils ont fait ces derniers jours", précise-t-il. "J'espère qu'ils ont trouvé la cause des problèmes. Nous avons mis en place des solutions pour ce Grand Prix, et nous verrons si elles fonctionneront ou pas. Mais c'est vrai que nous avons rencontré quelques défaillances pendant les essais, donc c'est quelque chose qui constitue le point faible de la voiture. Nous devons continuer à travailler pour nous assurer de ne pas gaspiller davantage de points, car c'est ce qu'il s'est passé en Australie."

Lire aussi :

Ces problèmes de fiabilité frustrent l'ex-pilote Renault car il a conscience par ailleurs des progrès significatifs du constructeur français avec son bloc. "L'unité de puissance est forte dans les lignes droites", affirme-t-il. "Nous avons fait des pas dans la bonne direction, et je les accueille volontiers, mais [abandonner] au 11e tour ce n'est pas assez bon."

"J'ai l'impression que nous avons une belle puissance, surtout dans les deux conditions, que ce soit en course et en qualifications", ajoute-t-il. "En vitesse de pointe l'année dernière, nous étions 10 à 12 km/h en-dessous lors de chaque séance de qualifications, et cette année il semble que nous soyons seulement à 2 ou 3 km/h."

"C'est dû à l'appui aérodynamique, mais aussi aux progrès du moteur. Malheureusement il y a la fiabilité, et peu importe si la vitesse est là quand on ne peut pas aller plus loin que le 11e tour lors de la première course de la saison. J'espère que ça va pouvoir s'améliorer."

Article suivant
Sans pièces de rechange, Williams se "complique la vie"

Article précédent

Sans pièces de rechange, Williams se "complique la vie"

Article suivant

Russell n'a pu voir que le reflet des feux de départ à Melbourne

Russell n'a pu voir que le reflet des feux de départ à Melbourne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu