Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP du Portugal
02 mai
EL1 dans
15 jours
09 mai
Prochain événement dans
20 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
108 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
136 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
143 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
164 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
167 jours
10 oct.
Course dans
177 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
192 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
199 jours
07 nov.
Course dans
206 jours

Sainz "en colère" que Racing Point se sépare de Pérez

Sergio Pérez avait un contrat avec Racing Point pour la saison 2021 de Formule 1, mais le jeu de chaises musicales du marché des transferts a changé la donne, déplore Carlos Sainz.

Sainz "en colère" que Racing Point se sépare de Pérez

Carlos Sainz, indirectement, est responsable du destin incertain de Sergio Pérez. Car c'est la signature de l'Espagnol chez Ferrari qui a éjecté Sebastian Vettel de la Scuderia, faisant du quadruple Champion du monde une cible de choix pour l'écurie Racing Point. Cette dernière, qui sera rebaptisée Aston Martin l'an prochain, a activé une clause de son contrat avec Pérez pour abréger celui-ci et recruter Vettel. Aux côtés de l'Allemand, on retrouvera Lance Stroll, fils du copropriétaire de l'équipe, Lawrence Stroll.

Lire aussi :

Pérez se retrouve ainsi délaissé par l'écurie à laquelle il a consacré sept ans de sa carrière, celle dont il a contribué au rachat en provoquant son placement sous administration judiciaire à l'été 2018. Ses options pour rester sur la grille sont rares : deux écuries de fond de peloton ont encore leurs baquets vacants, tous très convoités, à savoir Haas et Alfa Romeo. Dans les deux cas, compte tenu de son expérience, de son talent et de ses soutiens financiers, il est en bonne position pour convaincre. Cela n'empêche toutefois pas Carlos Sainz d'être en colère face à ce sort jugé injuste.

"Ce que montre Checo, c'est qu'en F1, la performance n'est pas tout", souligne Sainz. "Si l'on juge purement la performance, il n'y a pas de raison qu'il quitte Racing Point ou qu'ils ne veuillent pas de lui. Mais en F1, il y a d'autres intérêts, des choses qui viennent avec la performance et qui sont très importantes. Pour moi, le départ de Checo est dommage, car il a fait confiance à cette équipe pendant de nombreuses années, il l'a pratiquement sauvée de la faillite, et c'est maintenant qu'ils lui ont enfin donné une bonne voiture que l'équipe ne veut pas continuer avec lui. C'est vraiment dommage."

"Ça me met un peu en colère, car j'ai une bonne relation avec lui et je le respecte beaucoup en tant que pilote. Cela rappelle que ce sport est ainsi, qu'il donne très peu en retour. Mais c'est celui dans lequel nous avons choisi de concourir et d'être professionnels, et il faut l'accepter. J'espère qu'il obtiendra un baquet qui le motivera et qu'il aimera, et que ce sera un bon baquet en 2022."

"J'ai aussi connu des moments d'incertitude qui sont très politiques et n'ont rien à voir avec les performances en piste", ajoute l'ancien protégé de Red Bull. "C'est le domaine moins sportif de ce sport, domaine qui est hors du contrôle de l'athlète. Personne n'aime être dans cette situation."

Daniel Ricciardo remplacera Sainz chez McLaren l'an prochain, et lui non plus ne tarit pas d'éloges sur Pérez. "Il mérite certainement un baquet, c'est le moins que l'on puisse dire. En tant que compétiteur, j'ai de l'estime pour lui, et en tant que personne, je m'entends bien avec lui. Il est évidemment assez tard, mais il n'est pas trop tard. Je pense qu'il a encore le temps. On est en quoi, septembre ? Il a encore le temps. Bien sûr, il y a moins de baquets disponibles. Mais j'espère pour lui qu'il va en trouver un. Il est encore jeune", conclut l'Australien, de sept mois l'aîné de Pérez avec ses 31 ans.

partages
commentaires

Voir aussi :

Avec Tobias Moers, les choses sérieuses commencent pour Aston Martin

Article précédent

Avec Tobias Moers, les choses sérieuses commencent pour Aston Martin

Article suivant

La Renault performante au Mugello : une surprise prometteuse

La Renault performante au Mugello : une surprise prometteuse
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez , Daniel Ricciardo , Carlos Sainz Jr.
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021