Sainz ne veut pas que la FIA freine Red Bull : "Ils méritent leur succès"

Faut-il agir pour contrer la suprématie de Red Bull sur la Formule 1 ? Même s'il profiterait d'un tel scénario, Carlos Sainz s'y oppose.

Carlos Sainz, Ferrari SF-23, Sergio Perez, Red Bull Racing RB19

Jusqu'à présent, Red Bull Racing reste invaincu en cette saison 2023 de Formule 1, ayant remporté les 12 Grands Prix au programme ainsi que les trois sprints. En qualifications, seuls Charles Leclerc à Bakou et Lewis Hamilton en Hongrie sont parvenus à prendre l'avantage. Ainsi, à ce stade, il paraît inéluctable que la marque au taureau s'octroie les deux titres mondiaux grâce à son fer de lance Max Verstappen, qui reste sur huit succès d'affilée.

Deux ans après une campagne 2021 à couper le souffle, le suspense est au plus bas. La FIA devrait-elle revoir la réglementation afin de réduire l'avance de Red Bull, comme cela a pu être le cas à l'occasion d'autres dominations dans l'Histoire de la Formule 1 ? Cela bénéficierait notamment à Ferrari, mais Carlos Sainz y est défavorable.

"J'essaie toujours de me mettre à la place des autres quand je réponds à ces questions-là", déclare Sainz. "Et si mon équipe avait fait ce qu'a fait Red Bull, et que je faisais le travail que fait Max, je ne voudrais pas que la Formule 1 change quoi que ce soit, car je pense qu'ils méritent d'être dans la position où ils sont. Ils ont simplement fait un travail incroyable avec la voiture de cette année. Max évolue juste à un très haut niveau."

Carlos Sainz, Ferrari

Carlos Sainz (Ferrari)

"Jusqu'à preuve du contraire, ils méritent leur succès actuel, car chacun a les mêmes opportunités ; ils nous ont battus et ils dominent la F1 à la régulière." À la régulière, voire en dépit des circonstances : bien qu'ayant enfreint le plafond budgétaire 2021, Red Bull réalise cette performance en dépit du handicap aéro le plus défavorable depuis la mi-2022 en raison de son statut de leader du championnat, avec le moins de temps en soufflerie – l'allocation de l'écurie ayant même été réduite de 10% supplémentaires pour la sanctionner de l'infraction susmentionnée.

Il n'empêche que Red Bull reste en lice pour créer l'exploit de remporter toutes les courses au programme du Championnat du monde en 2023, ce qui n'a jamais été accompli précédemment – bien que Ferrari ait gagné toutes les épreuves à l'exception des 500 Miles d'Indianapolis en 1952.

Cependant, Sainz n'y croit pas forcément : "Je ne suis pas tout à fait convaincu que Max va gagner tous les week-ends. Bien sûr, je sais quelles sont mes chances, mais il reste une possibilité que Ferrari puisse gagner une course cette saison et que je puisse être au rendez-vous pour la remporter."

"Je pense que personne n'est parfait. Espérons qu'à un moment on va voir Red Bull faire une erreur. Et j'aborde chaque week-end en me disant qu'il faut que je sois là pour saisir [l'opportunité]. C'est ma mentalité."

"Même lors des années les plus dominatrices de Mercedes, Red Bull ou Ferrari, il y avait toujours une course où l'on pouvait faire la différence, ou quelque chose pouvait se produire. En tant que pilote, surtout ces années-là, cette motivation nous fait un peu vivre."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Aston Martin et Mercedes dévoilent leurs évolutions à Zandvoort
Article suivant EL1 - Verstappen fait comme chez lui, devant Alonso et Hamilton

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France