Sainz et Leclerc seront "libres" de se battre en piste chez Ferrari

Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, a expliqué que le nouvel arrivant Carlos Sainz et Charles Leclerc allaient démarrer la saison 2021 de F1 sur un pied d'égalité au niveau du statut accordé aux pilotes.

Sainz et Leclerc seront "libres" de se battre en piste chez Ferrari

Carlos Sainz disputera en 2021 sa première saison dans les rangs de la structure de Maranello. Et même s'il sera confronté à Charles Leclerc, qui a depuis longtemps été adoubé comme pilote du futur de Ferrari, au point d'avoir conclu un contrat courant jusqu'en 2024, Mattia Binotto a assuré que les deux hommes seront traités également.

"Il n'y a rien d'écrit dans le contrat de Charles sur le fait d'être le leader [de l'écurie]", assure le technicien. "Je pense que les deux seront libres de se battre en piste. Je crois qu'il est important qu'ils ne se causent pas de tort à eux-mêmes, c'est clair, mais je pense qu'ils auront la même opportunité, en début de saison assurément."

Lire aussi :

Et si la Scuderia devait intervenir dans une lutte, ce serait avec en perspective la maximisation des points au championnat constructeurs. "Notre top priorité, comme je l'ai dit par le passé et qui va demeurer, c'est d'optimiser les points de l'écurie. Donc il est possible que lors de certaines courses, il soit important que les deux facilitent les décisions ou acceptent les décisions de l'écurie afin d'optimiser ce qui relève de l'intérêt de la Scuderia. Et en agissant dans l'intérêt de l'équipe, je pense que nous y gagnerons et que nous aiderons aussi les pilotes."

"Plus tard dans la saison, s'il y a un avantage clair de l'un des pilotes sur l'autre et que ce pilote peut atteindre un objectif qui n'est pas possible pour l'autre, je crois qu'il y aura une discussion ouverte entre les deux. Ensuite, on verra comment nous pourrons éventuellement aider l'un et l'autre, mais toujours à l'avantage de l'écurie. Et d'abord en optimisant les points de l'équipe."

Sainz a passé sa première journée à Maranello ce vendredi, où il a pu faire le tour de l'usine et a participé à une série de réunions pour apprendre à connaitre les gens avec lesquels il va travailler. Évoquant cette expérience, l'Espagnol a expliqué qu'il s'en souviendrait toute sa vie.

"C'est la première fois en rouge, ce qui est évidemment, comme vous pouvez l'imaginer, assez spécial. C'est un jour spécial pour moi en général. Et c'est probablement un jour que je n'oublierai jamais. Je suis tout à fait prêt, tout à fait motivé ici aujourd'hui déjà, après avoir quitté le Royaume-Uni hier. Donc, je suis totalement nouveau, et totalement préparé pour ce nouveau défi."

"Il y aura Noël et quelques vacances pour déconnecter, et pour s'assurer que nous rechargerons les batteries aussi vite que possible. Mais vous pouvez être sûrs que je serai ici au début du mois de janvier pour continuer à pousser, pour continuer à aider cette équipe à avancer aussi vite que possible dans la meilleure direction. J'ai hâte, en toute honnêteté. Aujourd'hui, j'ai déjà eu mes premières réunions, ma première visite de l'usine, et c'est quelque chose que je n'oublierai jamais."

partages
commentaires

Voir aussi :

Ferrari révèle le nom de sa Formule 1 2021

Article précédent

Ferrari révèle le nom de sa Formule 1 2021

Article suivant

Investissement dans McLaren : l'approbation de la F1 made in Liberty

Investissement dans McLaren : l'approbation de la F1 made in Liberty
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr. , Charles Leclerc
Équipes Ferrari
Auteur Fabien Gaillard
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021