Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
54 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
61 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
75 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
89 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
110 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
124 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
138 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
145 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
159 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
166 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
180 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
194 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
222 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
229 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
243 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
250 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
264 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
285 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
299 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
313 jours

Sainz - Les décisions des commissaires sont "un peu une loterie"

partages
commentaires
Sainz - Les décisions des commissaires sont "un peu une loterie"
Par :
4 nov. 2016 à 10:15

Le pilote espagnol s'est exprimé sur la question de la constance des décisions prises par les commissaires des Grands Prix de Formule 1, les qualifiant de "loterie" difficile à prédire.

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11

Le Grand Prix du Mexique aura de nouveau ravivé la question de la constance des décisions des commissaires, en exposant plusieurs cas a priori similaires - les court-circuitages du virage 2 par Lewis Hamilton et Max Verstappen - dont l'issue a pourtant été bien différente.

Dans les deux cas - au départ et en tête pour le Britannique, en fin de course et dans une lutte pour la troisième place pour le Néerlandais - c'est au même endroit que cela a eu lieu, mais dans le premier cas les commissaires ne se sont même pas saisis de la question alors que dans l'autre ils ont déclenché une enquête et sanctionné le pilote de cinq secondes de pénalité.

Ces décisions posent toujours la question de la véritable interprétation qui prévaudra quand pareille situation se reproduira à l'avenir.

Carlos Sainz, qui a été lui pénalisé pour avoir forcé Fernando Alonso à sortir de la piste dans le premier tour, estime qu'une grande incertitude plane sur les décisions que la direction de course est amenée à prendre quand une infraction est soupçonnée et qu'une investigation est lancée.

"[La décision] était probablement dure, parce qu'au départ vous ne pouvez pas regarder à 360°, c'est très difficile. Quand je l'ai vu, je l'ai vu tard, mais ce n'est pas comme s'il était à côté de moi, et quand j'ai regardé dans le rétroviseur, je me suis rapidement écarté."

"J'ai entendu qu'il y a eu beaucoup de gens qui se sont plaints et, aucune pénalité ou des pénalités, c'est très difficile quand ils jugent au cas par cas, c'est un peu une loterie [d'être pénalisé] ou pas."

"J'ai vu [des pilotes] ne pas avoir de pénalité pour des choses bien pires - évidemment, si j'ai placé Fernando dans une situation dangereuse, j'en suis désolé, mais c'est la course, c'est le premier tour, ce n'est pas comme si j'allais abandonner une position gratuitement, surtout quand je suis pratiquement entièrement devant [de la longueur] d'une voiture."

"Le chevauchement était très faible [entre les voitures] et il a juste continué à fond. C'est bien pour lui, courageux mais... ce n'est pas comme si j'allais laisser la porte ouverte, surtout parce que je l'ai vu tard."

Une approche différente

Pour lui, la Formule 1 doit décider entre une approche au cas par cas et une approche plus globale, qui permettrait d'établir une grille de lecture unique et lisible sur la question des sanctions. "J'ai entendu aujourd'hui qu'il y a eu des situations très similaires à la mienne avec Fernando, et qu'il n'y avait eu aucune pénalité infligée."

"C'est ce dont la Formule 1 a besoin pour comprendre, soit y regarder accident par accident, soit mettre en place une règle fixe, comme [avec] le fait de bouger au freinage. Je ne sais pas, de nos jours il est juste très difficile de savoir ce qui va se passer quand vous faites certaines manœuvres qui sont un tout petit peu à la limite, car vous risquez une pénalité ou rien."

Article suivant
Brawn - "Il y a des signes encourageants" pour Schumacher

Article précédent

Brawn - "Il y a des signes encourageants" pour Schumacher

Article suivant

Ferrari toujours handicapé par les hautes températures

Ferrari toujours handicapé par les hautes températures
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Fabien Gaillard