Les problèmes de refroidissement de Sainz enfin résolus

McLaren a enfin mis le doigt sur les problèmes de refroidissement qui ont affecté Carlos Sainz depuis Silverstone la semaine dernière, après lui avoir fourni un moteur Renault tout neuf.

Les problèmes de refroidissement de Sainz enfin résolus

Carlos Sainz débutera le Grand Prix d'Espagne à la septième position sur la grille, une place devant son équipier Lando Norris. Le régional de l'étape a enfin pu profiter d'une monoplace parfaitement fonctionnelle ce samedi, après avoir connu des soucis de refroidissement qui ont débuté lors du week-end du GP du 70e Anniversaire.

L'écurie, ne sachant pas très bien où se trouvait l'origine du problème, a changé de châssis cette semaine avant la course de Barcelone afin de voir si les entrées de radiateurs étaient concernées. Cependant, après le roulage de vendredi, le problème a persisté. La dernière option était de changer d'unité de puissance Renault. Sainz a alors été doté d'un certain nombre de nouveaux éléments ce samedi matin, une course plus tôt que prévu.

Lire aussi :

"C'était clairement un bon changement", a-t-il déclaré après les qualifications. "Je voudrais remercier l'équipe et tous ceux qui ont été impliqués dans cette décision parce que ça n'a pas été, j'imagine, une décision facile d'essayer d'avancer l'unité de puissance d'une course. Nous prévoyions de l'utiliser à Spa."

"Mais en fin de compte, nous avons choisi de l'utiliser ici parce que l'autre moteur nous créait des problèmes de refroidissement, mais également de performance, et je pense que, pour ça, nous avons fait le bon changement. Depuis les EL3, honnêtement, nous avons trouvé pas mal de performance et de fiabilité, et le problème de refroidissement est également terminé. Donc je suis heureux du changement, et soulagé, pour être honnête, car ça nous donnait beaucoup de migraines dernièrement."

Un top 5 possible ?

Même s'il est satisfait de sa septième position, Sainz estime qu'il avait le potentiel pour devancer Alex Albon. "Je pense qu'il y avait assurément la possibilité de battre Albon aujourd'hui, avec quelques améliorations, surtout de mon côté dans le secteur 3, je n'ai pas été très bon. Et en fonction du vent, des conditions de piste, il est très, très difficile de tout mettre bout à bout."

"Mais j'estime que si vous couplez mes secteurs à ceux de Lando, vous pouvez réaliser quelques dixièmes de mieux. Donc il y avait une chance, comme je l'ai dit, de battre Albon, mais c'est difficile, parce qu'en fin de compte, on a des set-ups différents, des styles de pilotage différents."

"J'étais peut-être un peu mieux dans le secteur 1 et Lando plus rapide dans le secteur 3, c'est difficile de tout assembler, et au moins nous sommes dans une solide position pour demain. Je pense que les Racing Point sont clairement plus rapide sur un tour, mais avec un peu de chance, elles vont être un peu plus vulnérables en course et alors nous pourrons leur mettre un peu de pression et nous battre avec elles, mais elles sont très fortes ici."

"Le top 5, je pense, est possible. Mais il faudra battre les Racing Point, ce qui n'est pas facile, nous le savons. Il faudra peut-être battre une Red Bull, ce qui est très compliqué en rythme de course. Donc, pour l'instant, je suis plus enclin à penser que nous serions heureux de voir les deux voitures terminer plus ou moins là où elles démarreront."

"Mais je crois également qu'avec possiblement une stratégie à deux arrêts, ce que tout le monde, je crois, attend, nous pourrions quand même voir un arrêt. Dans le même temps, il y a beaucoup de gens qui parlent de deux arrêts, et je pense qu'il pourrait y avoir des opportunités. Mais il va falloir une exécution parfaite. Nous verrons."

partages
commentaires
Déçu, Steiner déplore l'absence de mode moteur qualifs sur la Haas

Article précédent

Déçu, Steiner déplore l'absence de mode moteur qualifs sur la Haas

Article suivant

Stratégie - Les données avant le GP d'Espagne 2020

Stratégie - Les données avant le GP d'Espagne 2020
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021