Sainz signe le meilleur résultat de Renault depuis son retour

Depuis le retour de Renault avec son équipe d'usine en 2016, jamais une monoplace d'Enstone n'avait franchi la ligne d'arrivée en cinquième position. C'est désormais chose faite !

Sainz signe le meilleur résultat de Renault depuis son retour
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Le troisième, Sergio Perez, Force India et Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team dans le Parc Fermé
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 et Lance Stroll, Williams FW41 au départ
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Des caricatures de Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 en lutte
Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing, et Nick Chester, Renault Sport F1 Team, sur la grille de départ
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team, sur la grille
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

Si Renault avait été pris par surprise par le rythme de Force India en qualifications, la R.S.18 s'est montrée particulièrement à l'aise en début de course à Bakou. Débarrassés d'Esteban Ocon et Sergio Pérez, pris dans les incidents du premier tour, Carlos Sainz et Nico Hülkenberg ont taillé la route, et ont même pris l'ascendant sur les Red Bull pendant le premier relais, à la faveur de leurs pneus ultratendres et des ennuis de batterie de Max Verstappen et Daniel Ricciardo.

Malheureusement pour le Losange, Hülkenberg est parti à la faute et a heurté le mur, mettant fin prématurément à sa course d'une manière rappelant celle de l'an passé, certes dans un virage différent. Sainz s'est ainsi retrouvé seul à défendre les chances du constructeur français, ce qu'il a fait avec brio.

"C’est un très bon résultat pour l’équipe", se réjouit l'Espagnol, cinquième à l'arrivée. "Globalement, je suis très heureux et il s’agissait d’une course véritablement amusante, comme toujours à Bakou. Le niveau d’adhérence était difficile à gérer et nous avons vu beaucoup de pilotes en perdition. Je me sentais vraiment bien avec la voiture, c’est un bon progrès." 

"Nous étions devant les Red Bull en première partie de course et c’était génial de pouvoir se battre pour ces positions. En partant avec les pneus ultratendres, nous savions que notre stratégie était plus lente et qu’il était primordial d’être agressifs lors du premier relais. Après cela, c’était un peu comme le départ d’une nouvelle course au sein du peloton. Cela a fonctionné et nous nous sommes bien battus pour décrocher cette cinquième position très positive pour l’écurie."

Renault réduit l'écart

Cette cinquième place constitue le meilleur résultat de Carlos Sainz depuis son arrivée chez Renault en fin d'année dernière. L'équipe d'Enstone inscrit grâce à lui dix points supplémentaires, mais c'est toujours moins que Force India, qui a décroché un podium avec Sergio Pérez grâce à l'agitation de la fin de course. Et encore insuffisant pour passer devant McLaren au championnat, ce qui aurait sans doute été chose faite avec deux monoplaces à l'arrivée. 

"Nous ne savions pas à quoi nous attendre pour cette course", admet Cyril Abiteboul, directeur de Renault Sport Racing. "La cinquième place de Carlos constitue un excellent résultat, le meilleur depuis notre retour il y a deux ans. Il faut admettre que cela survient dans des circonstances exceptionnelles, mais cela n’en reste pas moins positif. Carlos a effectué une prestation pleine de maturité, en gérant ses pneus et en se bagarrant avec plusieurs adversaires tout au long de la course."

"C’est très positif de voir les changements dans la hiérarchie par rapport à l’an passé. L’écart avec Red Bull et le niveau global du moteur Renault par rapport au reste du plateau illustrent les progrès déjà effectués et que nous continuons à faire chaque week-end."

"Nico a manqué de réussite avec une mésaventure similaire à celle de l’an passé. C’était resté sa seule erreur de la saison et il sera plus que pardonné si c’est à nouveau le cas cette année. C’est globalement un très bon week-end. L’équipe a marqué de gros points, plus que McLaren. L’écart est maintenant très faible avant de débuter la campagne européenne."

partages
commentaires
Crash de Grosjean : "J'ai accidentellement appuyé sur un bouton"
Article précédent

Crash de Grosjean : "J'ai accidentellement appuyé sur un bouton"

Article suivant

Red Bull a formellement débuté des discussions avec Honda

Red Bull a formellement débuté des discussions avec Honda
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021