Sainz et Norris ont compris l'intérêt du donnant-donnant

Heureux de l'investissement de ses pilotes chez McLaren, Andreas Seidl estime que tous les deux ont compris les intérêts communs à tous au sein de la structure britannique.

Sainz et Norris ont compris l'intérêt du donnant-donnant

Pour décrocher la quatrième place du championnat constructeurs en 2019, McLaren s'est appuyé sur une équipe en reconstruction mais qui a également fait confiance à deux nouveaux pilotes, l'un expérimenté, l'autre débutant. Avec Carlos Sainz et Lando Norris, l'écurie de Woking a notamment tourné la page Fernando Alonso, mais encore fallait-il que le duo se fonde dans le moule. Le pari s'est avéré gagnant, principalement grâce à l'état d'esprit des deux hommes, hautement souligné par leur directeur d'écurie. Pour Andreas Seidl, il est clair que l'Espagnol et le Britannique ont saisi d'emblée les intérêts communs à toutes les parties.

Lire aussi :

"Il est évident pour tout le monde, dans l'équipe comme en dehors, qu'ils travaillent très bien ensemble", confirme Seidl. "Ils abordent le défi avec un formidable état d'esprit et en étant ouvert l'un envers l'autre. Ils comprennent tous les deux ce qui est absolument nécessaire afin de pousser l'équipe dans la bonne direction pour qu'elle progresse et leur donne une voiture plus rapide à l'avenir. Dès qu'ils sont dans la voiture, il y a une rude concurrence, mais en même temps il est clair que la question n'est pas la lutte entre eux, c'est une vision plus globale qui compte."

"Les pilotes sont les héros de ce sport et tout le monde les admire, y compris dans l'équipe. Si les pilotes montrent à quel point ils veulent faire partie intégrante de l'équipe et à quel point ils croient en elle, alors l'équipe donnera tout pour eux, chaque jour. Les performances de Carlos et Lando cette année pour l'équipe, dans la voiture comme en dehors, constituent l'une des raisons fondamentales pour lesquelles nous avons pu franchir un palier." 

Inévitablement, le parcours de Carlos Sainz a fait de lui le leader technique naturel il y a un an, alors qu'il abordait sa cinquième saison en Formule 1. Sur ce plan, l'ex-pensionnaire de Toro Rosso et Renault a rapidement séduit les ingénieurs McLaren pour les aiguiller avec le développement.

"Carlos a réalisé une formidable première saison avec nous", se réjouit Seidl. "Il nous a donné un très bon feedback dès les premiers essais, ce qui nous a aidés à mener le développement de la voiture dans la bonne direction. À écouter ses commentaires, on pourrait penser que c'est un ingénieur. Il est très précis. Il est évidemment aussi très rapide, que ce soit en qualifications ou course, et il a fait de grandes choses, avec également des manœuvres de dépassement agressives. Le fait de le voir terminer sixième du championnat parle de lui-même."

Aux côtés de l'Espagnol, Lando Norris s'est adapté rapidement alors qu'il débutait en Formule 1, bouclant une année qualifiée de "sensationnelle" par Seidl. "Sans certains problèmes de fiabilité sur sa voiture, comme à Spa où il a été contraint d'abandonner alors qu'il était cinquième, il aurait pu être encore mieux classé au niveau des points", estime le directeur de McLaren. "Mais indépendamment de ça, le rythme qu'il a montré était fantastique et son approche dans la voiture comme en dehors était très mature. Les écuries de F1 sont grandes et complexes, et il a très bien géré cet aspect de la F1 pour sa première saison. Ce que j'aime chez lui, c'est son approche ouverte, franche et introspective."

partages
commentaires
Photos - Les polemen F1 des années 2010

Article précédent

Photos - Les polemen F1 des années 2010

Article suivant

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021