Sainz devrait utiliser le nouveau système hybride Ferrari en Turquie

Au Grand Prix de Turquie, la Scuderia Ferrari est prête à prendre une pénalité sur la grille de départ en confiant à Carlos Sainz une quatrième unité de puissance, dotée du nouveau système hybride étrenné par son coéquipier Charles Leclerc en Russie.

Sainz devrait utiliser le nouveau système hybride Ferrari en Turquie

Au Grand Prix de Russie, Charles Leclerc a pu prendre la piste avec un nouveau système hybride installé dans un quatrième moteur. Cette amélioration s'est traduite par une augmentation de la puissance d'environ dix chevaux. Les données recueillies sur la monoplace du Monégasque ont ensuite été analysées à Maranello, à la grande satisfaction des membres de la Scuderia Ferrari puisque l'écurie prévoit de monter l'évolution moteur sur sa seconde monoplace, confiée à Carlos Sainz, dès le Grand Prix de Turquie.

La Scuderia avait prévu d'inaugurer son nouveau système hybride au Grand Prix de Turquie mais le carambolage du Hungaroring, dans lequel Leclerc a été impliqué et qui a vu la casse de son moteur numéro 2, a accéléré les plans du Cheval Cabré. Le planning d'origine pourrait être maintenu pour Sainz néanmoins. Comme ce fut le cas pour Leclerc en Russie, le pilote madrilène observerait une pénalité sur la grille de départ d'Istanbul pour avoir dépassé le quota de trois unités de puissance allouées par la FIA cette saison.

Il y a quelques jours, Leclerc avait mis à profit cette évolution en passant de la 19e place sur la grille de départ à la 12e en moins d'un tour. Dans le match pour la septième place en fin de course, le Monégasque avait tout perdu à la suite d'un pari osé avec des pneus slicks sur un circuit détrempé.

Lire aussi :

En outre, l'introduction de ce nouveau système hybride a été une excellente occasion pour la Scuderia de tester en conditions réelles l'efficacité des nouvelles solutions introduites. La batterie à électrolyte solide et le passage de 400 à 800 volts ont demandé une révision de l'ensemble du système hybride pour garantir une grande longévité et de bonnes performances. Mais ce n'est qu'à partir de 2022, avec l'introduction de nouvelles règles techniques pour les monoplaces et de moteurs gelés pendant trois ans, que l'équipe italienne récoltera tous les fruits de ce labeur.

Les détails du quatrième moteur Ferrari utilisé par Leclerc en Russie

Les détails du quatrième moteur Ferrari utilisé par Leclerc en Russie

partages
commentaires
Istanbul a passé sa piste au Kärcher pour éviter les soucis de 2020

Article précédent

Istanbul a passé sa piste au Kärcher pour éviter les soucis de 2020

Article suivant

Deux jours de simulateur ont aidé Norris à comprendre ses erreurs

Deux jours de simulateur ont aidé Norris à comprendre ses erreurs
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021