Sainz : Il sera plus difficile de trouver la limite à Imola

Pour son deuxième Grand Prix de Formule 1 avec Ferrari, Carlos Sainz estime que repousser les limites de la SF21 sera plus "difficile" que lors de la course de Bahreïn.

Sainz : Il sera plus difficile de trouver la limite à Imola

Redoutant le début de la saison 2021 en raison d'un manque de roulage au volant de la Ferrari SF21, Carlos Sainz a pourtant brillé à Bahreïn, première manche de l'année. Sous les projecteurs du circuit de Sakhir, l'Espagnol est resté relativement proche de son nouvel équipier, Charles Leclerc, tout au long du week-end. Mais d'après Sainz, il sera difficile de répéter cette performance au Grand Prix d'Émilie-Romagne, qui se tient ce week-end. En conférence de presse, le pilote Ferrari explique que ce "circuit de confiance" ne lui permettra pas de piloter à la limite.

"Je pense que [le Grand Prix de Bahreïn] a été très positif dans l'ensemble", indique-t-il. "J'ai réussi à être dans le rythme et à attaquer assez fort dès le début. Le fait d'avoir fait les essais [de pré-saison] là-bas m'a probablement aidé dans les procédures, le pilotage, etc."

"Je m'attends à ce que [le Grand Prix d'Imola] soit un peu plus difficile parce que c'est un circuit de confiance, où il faut vraiment connaître la voiture pour être capable de repousser les limites. Mais j'ai été agréablement surpris de la rapidité avec laquelle je me suis adapté à la voiture pour exploiter les performances. Le week-end [de Bahreïn] n'a pas été parfait parce que j'ai fait une erreur en Q3 et que je n'ai pas pris le meilleur départ. Mais ce sont des choses normales pour des débuts. Après plusieurs courses, je devrais être en mesure de mieux réussir mes [week-ends]."

Lire aussi :

Sainz a également déclaré s'intéresser aux performances de son équipier Leclerc, notamment en qualifications. Le pilote "apprend beaucoup" du Monégasque, très performant dans cet exercice. Leclerc a décroché sept pole positions en carrière et s'est souvent "sur-qualifié" la saison dernière, au volant de la rétive SF1000.

"Bien sûr, j'ai appris beaucoup de choses grâce à Charles et j'ai cherché à comprendre comment il parvient à faire de très bons tours en qualifications", poursuit Sainz. "Aussi, j'ai été assez surpris et assez heureux de voir à quel point je pouvais être rapide en Q1 et en Q2 [à Bahreïn]. J'ai encore beaucoup à apprendre, encore beaucoup de courses devant moi, beaucoup de qualifications et beaucoup d'erreurs à faire. Pour être en mesure d'apprendre, il faut faire des erreurs et en tirer des leçons. Mais je pense que Bahreïn a été un début prometteur, je suis impatient de poursuivre mon développement et de continuer à apprendre [de Leclerc], qui fait un travail exceptionnel."

partages
commentaires

Voir aussi :

Alonso incertain sur son avenir à Indianapolis

Article précédent

Alonso incertain sur son avenir à Indianapolis

Article suivant

Pérez ne craint pas les risques pris par Red Bull en qualifications

Pérez ne craint pas les risques pris par Red Bull en qualifications
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021