Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
5 jours
C
GP du Portugal
02 mai
Course dans
22 jours
09 mai
Prochain événement dans
25 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
64 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
81 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
113 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
141 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
148 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
169 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
172 jours
10 oct.
Course dans
182 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
197 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
204 jours
07 nov.
Course dans
211 jours

Sainz : Rester chez Renault "serait un plaisir"

Carlos Sainz serait heureux de prolonger sa carrière avec Renault au-delà de la saison 2018, après avoir trouvé sa place dans la dynamique positive mise en place par l'équipe d'usine franco-anglaise.

Sainz : Rester chez Renault "serait un plaisir"
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, au stand
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, devant Marcus Ericsson, Sauber C37
Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 Team, interviewe Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team, sur la grille
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team, Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing et Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team sur le muret des stands

Carlos Sainz voit son contrat de prêt chez Renault par Red Bull prendre fin au terme de la saison 2019 et l'avenir du pilote espagnol en F1 demeure flou, tandis que nombreux sont les pilotes et teams à attendre de savoir ce qu'il adviendra de celui de Daniel Ricciardo.

Le pilote australien est lui-même sur la liste de Renault et ferait automatiquement sortir Sainz s'il choisissait de quitter Red Bull pour la saison 2019. Une décision qui serait "intrépide", selon son directeur Christian Horner. Quant à Sainz, il est pressenti par certains observateurs pour être justement pour remplacer l'Australien au sein du team prochainement motorisé par Honda, si celui-ci venait à partir.

Nico Hülkenberg a jusqu'à présent légèrement dominé Sainz chez Renault. Le #55 a certes battu l'Allemand en France dans l'exercice des qualifications, mais il concède pour l'heure un score de 3 à 5. En course, Hülkenberg compte 34 points (septième au championnat), tandis que Sainz, qui n'a manqué les points qu'à Bahreïn, pointe neuvième avec 28 unités.

"Ce serait un plaisir de rester chez Renault", a commenté Sainz au micro d'El Pais. "Je suis heureux où je suis. Je pense que cette équipe a beaucoup de potentiel et, quoi qu'il arrive, je suis très fier de la façon dont nous faisons les choses ici, chez Renault. Ce serait un plaisir pour moi de rester."

Même si un volant Red Bull est forcément tentant pour tout pilote de F1, les inconnues concernant l'unité de puissance Honda sont nombreuses, et la courbe est ascendante chez Renault.

Harmonie interne

"J'ai mes ambitions et je suis très compétitif ; j'aime gagner", admet Sainz, qui ne se montre cependant pas impatient. "Actuellement, en F1, il y a trois équipes qui sont une seconde et demi devant le reste [du plateau] et nous sommes vraiment les premiers des autres. Nous savons que ça ne va pas se produire du jour au lendemain et nous devons encore beaucoup grandir. Espérons que ça arrive l'an prochain ou dans les deux prochaines années."

Alain Prost, conseiller spécial Renault, estime que le duo en place travaille de manière harmonieuse et véhicule les bonnes valeurs au sein de l'équipe.

"Parfois, dans une équipe, il y a de grandes différences d'attitude des pilotes ou de la manière dont ils travaillent avec les ingénieurs. Mais de ce que je peux voir, ces deux-là se complètent très bien. La chose la plus importante est qu'ils aillent dans la même direction et poussent l'équipe vers le meilleur."

Disposer d'un pilote de premier plan potentiellement caractériel ou attirant l'attention de par son statut n'est pas nécessairement quelque chose que désire Renault à ce stade de son projet, confirme Cyril Abiteboul, directeur d'équipe. "Nous ne sommes pas encore à notre plus haut niveau et ne pouvons donc nous permettre d'avoir des individualités égoïstes", ponctue le Français.

partages
commentaires
McLaren a besoin de changements qui pourraient le tuer, selon Barnard

Article précédent

McLaren a besoin de changements qui pourraient le tuer, selon Barnard

Article suivant

Édito - Grand Prix de France, et maintenant ?

Édito - Grand Prix de France, et maintenant ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo , Carlos Sainz Jr.
Équipes Red Bull Racing , Renault F1 Team
Auteur Guillaume Navarro
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021
Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ? Prime

Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ?

Au-delà des férus de F1 et d'histoire du sport automobile, quels sont ceux capables de citer l'unique victoire de Porsche dans la discipline en tant que constructeur ? Nombreux sont peut-être aussi ceux qui ignoraient l'existence d'un engagement d'usine du constructeur allemand...

Formule 1
5 avr. 2021
Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes Prime

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Même s'ils n'avaient pas la voiture la plus rapide, Mercedes et Lewis Hamilton ont remporté le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1. Toutefois, un développement poussé de la W12 afin de surpasser la Red Bull RB16B ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment.

Formule 1
4 avr. 2021
Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR Prime

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Si Daniel Ricciardo a la possibilité d'essayer une NASCAR très prochainement, l'Australien ne sera pas le premier pilote de Formule 1 à dompter une stock-car et son moteur V8 survitaminé. Avant lui, une dizaine de stars de la F1 ont goûté au sport mécanique le plus populaire des États-Unis.

Formule 1
2 avr. 2021
Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams Prime

Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams

La nomination de François-Xavier Demaison en tant que nouveau directeur technique de l'écurie Williams est la dernière manifestation de la mission du nouveau PDG Jost Capito de préserver le caractère "familial" de l'écurie. Il faudra du temps avant que cela ne prenne effet, mais il est convaincu que c'est la bonne approche.

Formule 1
1 avr. 2021