Sainz : "Bien trop tôt" pour regretter l'accord avec Ferrari

Carlos Sainz pense qu'il est "bien trop tôt" pour juger les performances de Ferrari quand il rejoindra l'équipe l'an prochain, après un début de saison difficile pour la Scuderia.

Sainz : "Bien trop tôt" pour regretter l'accord avec Ferrari

Carlos Sainz a conclu un accord au mois de mai pour rejoindre Ferrari en 2021, où il remplacera Sebastian Vettel. Un choix de carrière qui semblait le rapprocher un peu plus du sommet de la hiérarchie, avant un début de saison 2020 très compliqué pour Ferrari. La SF1000 sera encore utilisée l'an prochain pour limiter les coûts, avec des développements restreints sur le châssis et le moteur. Mais l'Espagnol ne pense pas qu'il soit déjà temps de s'inquiéter sur les difficultés de la Scuderia, et encore moins de regretter d'y avoir signé pour 2021.

"Beaucoup de gens me posent la question, comme si j'étais très inquiet ou si je regrettais ma décision", a déclaré Sainz. "Je ne pense pas que ce soit une question qui mérite une réponse pour le moment. Je pense qu'il est bien trop tôt dans la saison. Nous devons tous être un peu patients. Je crois que l'on a clairement vu à quel point une voiture peut changer d'une année sur l'autre - à quel point Racing Point a pu changer depuis l'an dernier, ou à quel point la Ferrari a changé entre l'année dernière et cette année."

Lire aussi :

"La bonne chose avec la Formule 1, c'est que ça ne s'arrête jamais, et je ne suis pas inquiet de ce qui pourrait se passer car en un an, en 365 jours, tout pourrait changer. C'est pour cela que je me concentre sur le présent et sur mon travail chez McLaren. J'ai dit 100 fois dans des interviews que mon objectif principal cette année est de faire aussi bien que je peux pour McLaren, et je ne me concentre pas sur ce qui se passe chez Ferrari. Dès que la saison sera terminée, j'aurai le temps d'aller chez Ferrari et de me concentrer sur cela, pour rendre la prochaine saison meilleure que celle-ci."

Sainz a déjà parlé de l'importance de la stabilité dans son avenir, après avoir brillé chez McLaren en 2019, pour ce qui était le début du premier contrat pluriannuel dont il ait disposé en F1. Interrogé par Motorsport.com sur l'importance des certitudes concernant son futur, notamment avec les rebondissements que l'on peut voir sur le marché des pilotes, et l'ancien pilote Renault avoue que ça lui permet de rester concentré sur ses performances.

"Je l'ai souvent déclaré dans le passé, quand je disais que mon premier contrat de deux ans avec McLaren m'avait donné une confiance supplémentaire qui m'avait manqué lors des précédentes équipes et dans des situations précédentes. [C'est] une certaine marge de sécurité de savoir que vous serez dans l'équipe pour une autre année, [cela] aide un pilote à arrêter de se concentrer sur différents problèmes et à conserver son esprit sur le présent. Je suis heureux de ce à quoi ressemble mon avenir et d'où je vais. Je suis heureux où je suis actuellement, et ça m'enlève d'autres situations de l'esprit."

partages
commentaires
Le GP d'Espagne n'est pas menacé par le coronavirus

Article précédent

Le GP d'Espagne n'est pas menacé par le coronavirus

Article suivant

Horner : L'issue du dossier Racing Point dictera l'avenir de la F1

Horner : L'issue du dossier Racing Point dictera l'avenir de la F1
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021