Sans moteur indépendant, Red Bull songera à quitter la F1 en 2021

Consultant de Red Bull Motorsport, Helmut Marko espère que l'option d'un moteur indépendant sera disponible en 2021, sans quoi Red Bull pourrait quitter la Formule 1.

Le mois dernier, une réunion entre la FIA et les motoristes – impliqués ou non en F1 – a abouti à un accord sur les grandes lignes de la motorisation des monoplaces après 2020 : des moteurs moins chers, techniquement plus simples et plus bruyants. Pour Red Bull, il faudra cependant aller plus loin. Helmut Marko demande à Liberty Media, propriétaire de la discipline, de s'assurer qu'il existe la possibilité de recourir à un motoriste indépendant, sans quoi la firme autrichienne pourrait mettre un terme à son implication en F1.

Red Bull, qui possède également Toro Rosso, fait appel à des moteurs clients Renault cette année encore, mais la saga de la fin de saison 2015 n'est pas uniquement un lointain souvenir. À l'époque, l'écurie avait déjà défendu la possible arrivée d'un moteur indépendant, en vain. Depuis, les motorisations actuelles ont été confirmées jusqu'à fin 2020.

"Au plus tard en 2021, il faut qu'un motoriste indépendant arrive en F1", prévient Helmut Marko sur le site officiel de la F1. "C'est plus que nécessaire, et le moteur doit être simple, bruyant et coûter moins de dix millions d'euros." 

"Nous parlons d'un moteur bien moins sophistiqué que ce que nous avons actuellement, un simple moteur de course. Il y a suffisamment d'entreprises qui pourraient le fournir. Nous attendons donc des nouveaux propriétaires [Liberty Media] qu'ils trouvent une solution avec la FIA au plus tard d'ici la fin de cette saison. Si ça ne se produit pas, nous ne sommes pas assurés de rester en F1."

Par le biais des Accords Concorde, Red Bull est engagé en Formule 1 jusqu'au terme de l'année 2020, date charnière pour l'avenir de la discipline. Depuis 2014 et le début de l'ère hybride, toutes les équipes du plateau sont motorisées par des constructeurs (Mercedes, Ferrari, Renault ou Honda). La dernière apparition d'un moteur indépendant en F1 remonte à la saison 2013, quand Marussia utilisait le V8 Cosworth. 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags helmut marko, moteur