Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Pour São Paulo, il ne peut pas y avoir de GP du Brésil à Rio

partages
commentaires
Pour São Paulo, il ne peut pas y avoir de GP du Brésil à Rio
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
16 nov. 2019 à 16:55

Il semble bien difficile de faire sortir de terre à temps le projet de Rio Motorpark pouvant accueillir un GP de F1 à partir de 2021, tandis que São Paulo est prêt à s'engager avec la F1 jusqu'en 2030.

Tamas Rohonyi, promoteur du Grand Prix du Brésil à Interlagos, assure disposer d'une confiance de "99%" concernant la tenue future de la manche brésilienne São Paulo, en dépit de discussions en cours pouvant amener la F1 vers Rio de Janeiro à compter de 2021.

Le contrat actuel de São Paulo court jusqu'au terme de la saison 2020 et le destin de la course après cette date n'a pas encore été scellé. Les têtes pensantes de la F1 sont en discussion avec des représentants de la nouvelle piste carioca et envisagent un changement entre São Paulo et Rio. Rohonyi avoue cependant un certain scepticisme à ce sujet.

Lire aussi :

En réaction à une remarque du président Jair Bolsonaro qui clame sa confiance quant au fait que le GP déménagera à Rio, Rohonyi explique à Motorsport.com que la sienne est élevée quant au maintien de l'épreuve à Interlagos. "Je pense que c'est le même pourcentage que celui mentionné par le président [99%]", a-t-il ironisé.

"Soit la F1 reste ici, soit il n'y aura pas de Grand Prix du Brésil. Je ne ferai aucun commentaire au sujet de Rio de Janeiro, que je ne connais pas, mais ce que je sais est que tout ce qu'il y a [là-bas] est une terre avec des arbres et des animaux et que pour le moment, cette terre demeure une terre d'arbres et d'animaux."

"Je pense qu'il est physiquement impossible qu'un événement international s'y produise en 2021. Mais il y a des gens qui ne sont pas d'accord avec ça. Rio est devenu une option en raison du soutien du président et Bolsonaro avait Chase Carey à ses côtés lorsqu'il a dit que la F1 avait 99% de chances de retour à Rio de Janeiro. Aujourd'hui, je ne dirais pas cela."

Des promesses incohérentes ?

Rohonyi estime que Bolsonaro a été mal guidé pour en arriver à croire que le site de Rio Motorpark, dont la construction est prévue sur des terres appartenant à l'armée, puisse être prêt si rapidement. "Il a été mal conseillé et il n'y avait aucune raison de dire cela", poursuit-il, sans filtre. "Pour héberger un Grand Prix de F1 en 2021, il vous faudrait une piste prête en mars de cette année… Nous sommes fin 2019 et il reste 16 mois."

Rohonyi attend une décision sur l'avenir du Grand Prix du Brésil en début d'année prochaine et cherche non seulement à maintenir celui-ci à São Paulo, mais également à parapher une entente sur le long terme avec Liberty Media, courant jusqu'en 2030. "Pour nous, c'est une très bonne période contractuelle. Il devient de plus en plus difficile de travailler avec des contrats à court terme. Les grandes compagnies font du planning sur la durée. Heineken, par exemple, a son plus grand marché au Brésil et ces gens-là ne fonctionnent pas avec des contrats de deux ou trois ans."

Article suivant
EL3 - Hamilton et Verstappen dans un mouchoir

Article précédent

EL3 - Hamilton et Verstappen dans un mouchoir

Article suivant

Qualifs - Verstappen en pole avec autorité !

Qualifs - Verstappen en pole avec autorité !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Auteur Jonathan Noble