Sauber : 2019 est le "meilleur moment" pour changer les règles

Le directeur de Sauber, Frédéric Vasseur, a déclaré que 2019 était "le meilleur moment" pour une modification des règles aérodynamiques car l'écurie reconstruit son département d'ingénierie sous l'impulsion de Simone Resta.

Resta, qui a longtemps été chez Ferrari, a quitté son poste de responsable de la coordination du projet véhicule à Maranello le 31 mai, et va commencer à travailler pour Sauber début juillet, après un préavis d'un mois seulement. Il va travailler aux côtés de l'ancien ingénieur de McLaren, Toro Rosso et Manor, Luca Furbatto, designer en chef de la voiture 2019.

La structure suisse est l'une des écuries qui a voté en faveur des changements aéro pour la saison prochaine et Vasseur a déclaré que l'équipe n'allait pas tarder à faire basculer ses ressources de recherche et développement en vue de 2019. "Nous travaillons comme des fous au sein du département aéro. Bien sûr, c'est le meilleur moment pour avoir une modification des règles aéro."

"Je ne suis pas sûr que nous ayons grand-chose à jouer dans la saison actuelle, pour être honnête. Faire ce genre de basculement et être concentré assez tôt sur la prochaine réglementation a plus de sens."

Concernant le retard pris pour formaliser le nouveau règlement, il explique : "Nous avons des petits points à discuter au niveau du règlement technique. Le diable est dans les détails, mais l'image globale est là."

Vasseur estime que Resta est "la personne idéale" pour le rôle chez Sauber et la responsabilité clé de l'Italien va être de gérer un personnel d'ingénierie qui va vite s'accroître. Alors que l'arrivée de l'ingénieur renforce les liens avec Ferrari, le dirigeant français veut avant tout se concentrer sur l'intérêt de son équipe.

"Je ne suis pas focalisé sur la collaboration plus globale avec Ferrari. Alfa Romeo-Sauber est une équipe à part entière, et nous devons prendre les bonnes personnes. Bien sûr, la collaboration avec Ferrari est une pièce du puzzle, et il faut prendre cela en compte, mais je suis bien plus concentré sur Sauber."

"Il faut bâtir une nouvelle histoire. Nous avons le projet avec Alfa Romeo, nous poussons beaucoup, et je pense, de mon point de vue, que ça a plus de sens d'avoir ce type de lien. Simone sera pleinement impliqué dans le projet."

Quand il lui est demandé s'il avait été difficile de débaucher Resta, il a conclu : "Ça n'a pas été trop difficile ! La décision avait du sens pour Simone, parce qu'à un moment, il voulait devenir directeur technique d'une équipe de F1, et ça faisait encore plus sens pour nous. Donc c'était plus ou moins logique."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags ferrari, frédéric vasseur, réglement, simone resta