Sauber prépare "une année de construction" avec Alfa Romeo

Dans un entretien accordé à Motorsport.com, Frédéric Vasseur a évoqué les objectifs de l'écurie suisse, alors que débute un tout nouveau partenariat majeur avec Alfa Romeo.

Sauber prépare "une année de construction" avec Alfa Romeo
Frédéric Vasseur
Charles Leclerc, Sauber
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber
Frédéric Vasseur
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber
Le Museo Storico d'Alfa Romeo
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber
Concept de livrée Sauber-Alfa Romeo

Sauber présentera la semaine prochaine sa nouvelle monoplace, la C37, qui doit permettre à l'écurie suisse de se relever après une saison particulièrement difficile. La structure basée à Hinwil est entrée dans une nouvelle ère suite à un accord de partenariat poussé avec Ferrari, qui se traduit dans les faits par une collaboration officialisée avec Alfa Romeo.

La marque italienne sera non seulement le sponsor titre de Sauber, mais les relations ne s'arrêteront pas là. Tout comme elles ne se limiteront pas non plus à la simple fourniture d'une unité de puissance Ferrari. Comme l'explique le directeur d'équipe Frédéric Vasseur, la phase lancée aux côtés d'Alfa Romeo ne fait que débuter et les mois qui viennent consisteront d'abord à mettre en place les bonnes bases.

"C'est un partenariat qui doit s'installer dans le temps mais qui va aller au-delà de la fourniture moteur par Ferrari", explique Frédéric Vasseur à Motorsport.com. "On va avoir une complicité sur la partie ingénierie entre les deux sociétés. C'est un programme à long terme qui se met en place. Je pense qu'il y a une réelle volonté d'Alfa Romeo de revenir, que ce soit sur la partie voitures de route ou en compétition. Ils font ça avec un enthousiasme important. Le partenariat s'annonce fructueux."

Sauber veut "recoller au peloton"

Dixième du championnat constructeurs ces deux dernières années, Sauber a connu une véritable crise sportive avant d'ouvrir ce nouveau chapitre. L'an passé, l'utilisation d'une unité de puissance Ferrari à la spécification antérieure – il s'agissait du moteur 2016 – n'a pas non plus aidé l'équipe à être performante. Parler d'objectifs précisément chiffrés est encore prématuré pour 2018, mais les grandes lignes du projet sont claires : Frédéric Vasseur veut voir ses troupes remonter dans la hiérarchie et combler l'écart constaté l'année passée.

"On est au début du partenariat Alfa, et dans une situation où, l'année dernière, c'était sportivement compliqué puisque Sauber a traversé une période difficile les deux ou trois dernières années", rappelle-t-il. "Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est être capable de recoller au peloton, et en même temps créer une infrastructure qui nous permette à l'avenir de venir nous battre avec nos concurrents directs. Je n'aime pas l'expression 'année de transition', parce que ça ne l'est pas, c'est une année de construction. C'est important pour nous de recoller au peloton, de pouvoir tirer une motivation supérieure si c'est possible, mais au moins de voir rapidement les fruits de nos progrès."

Après le démarrage du moteur à l'usine en début de semaine, la prochaine étape inscrite à l'agenda n'est autre que la présentation de la C37, mardi 20 février. Si tout se passe bien, Sauber en profitera également pour réaliser un premier shakedown au cours d'un tournage, avant le début des essais hivernaux une semaine plus tard à Barcelone. "Tout est dans les plans", assure Frédéric Vasseur. "On voudrait toujours avoir plus de temps, toujours rester plus longtemps en soufflerie, mais c'est le jeu et ça l'est pour tout le monde."

Propos recueillis par Rémi Saïki

partages
commentaires
Mercedes prend la menace de McLaren et Renault "au sérieux"
Article précédent

Mercedes prend la menace de McLaren et Renault "au sérieux"

Article suivant

Les innovations clés de la Williams FW14B de 1992

Les innovations clés de la Williams FW14B de 1992
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021