Sauber envisage d'acheter des pièces à Ferrari

L'écurie Haas a la particularité d'avoir une monoplace composée d'autant de pièces Ferrari que permis par le règlement. Sauber pourrait adopter une trajectoire similaire dans sa relation avec la Scuderia.

Sauber envisage d'acheter des pièces à Ferrari
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Charles Leclerc, Sauber C36
Frederic Vasseur, directeur de Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Colin Kolles, Sauber, Masashi Yamamoto, Honda
Charles Leclerc, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36

Sauber et Ferrari ont renouvelé leur accord moteur pour 2018, mais cette fois, l'écurie suisse disposera d'unités de puissance contemporaines. Des discussions sont également en cours quant au recrutement d'un, voire deux jeunes pilotes de la Scuderia comme titulaires (en l'occurrence Charles Leclerc et Antonio Giovinazzi), mais aussi en ce qui concerne un partenariat technique plus étroit.

Sauber souhaite ardemment faire son retour en milieu de tableau, occupant la dixième place du championnat depuis quatre saisons (à l'exception de 2015), et l'achat de pièces de Ferrari dans les limites imposées par le règlement, par exemple la boîte de vitesses, pourrait être un premier pas en ce sens. Cependant, l'usine de Hinwil perdrait logiquement de son utilité, elle qui a grandement été développée dans l'ère BMW.

"Ce serait d'une immense aide pour Sauber d'avoir ce genre de partenariat avec Ferrari", déclare Frédéric Vasseur, directeur d'équipe, pour Motorsport.com. "Ce serait la façon la plus rapide de progresser, car c'est un immense pas en avant en trois mois. C'est une bonne façon de progresser rapidement, de revenir dans la course et de rattraper le milieu de tableau, puis nous verrons ce que sera l'étape suivante."

"Tout d'abord, nous devons penser à l'avenir proche, à l'an prochain. Cela dit, nous devons conserver nos compétences, notre technologie et notre savoir-faire, je ne veux pas y renoncer. Je ne veux pas me contenter d'attendre Ferrari pour avoir les évolutions suivantes. Cela n'aurait pas de sens. Nous avons de très bonnes infrastructures, la soufflerie est bonne, nous devons gérer cet atout et en profiter. Il faut trouver le bon équilibre."

Selon Vasseur, les discussions concernant le duo de pilotes ne sont pas encore une priorité. Charles Leclerc est grand favori pour obtenir un baquet, tandis que l'on pourrait retrouver à ses côtés Marcus Ericsson ou Antonio Giovinazzi.

"Nous discutons de l'extension du paramètre technique, et nous le ferons. Puis il y aura le sujet suivant, à savoir les pilotes. Cela fait partie de la collaboration avec eux", conclut Vasseur.

Propos recueillis par Lawrence Barretto

 
partages
commentaires
Horner : L'abandon de Vettel à Suzuka, un "coup fatal" pour les fans
Article précédent

Horner : L'abandon de Vettel à Suzuka, un "coup fatal" pour les fans

Article suivant

Amsterdam et Rotterdam pas intéressées par le GP des Pays-Bas

Amsterdam et Rotterdam pas intéressées par le GP des Pays-Bas
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021