Sauber estime les points "toujours possibles" cette saison

La directrice de l'écurie Sauber, Monisha Kaltenborn, insiste sur le fait que les points sont toujours un objectif réaliste cette saison, malgré le fait de les avoir manqués lors du Grand Prix d'Australie.

La C36 de la structure suisse était la voiture la plus lente à Melbourne, Marcus Ericsson, 15e au départ, étant relégué à 3,2 secondes du meilleur temps de la Q2, et le débutant Antonio Giovinazzi ayant terminé la course à deux tours, au 12e rang.

Sauber utilise un moteur Ferrari vieux d'un an cette saison et avait identifié la manche inaugurale de la saison, souvent mouvementée, comme une grande opportunité d'inscrire des points. Cependant, Kaltenborn croit qu'il ne s'agira pas de sa seule chance.

"Je pense que les points sont toujours possibles", explique-t-elle à Motorsport.com. "Nous connaissons ce moteur, nous connaissons son environnement et nous nous focalisons sur nos forces, qui sont du côté du châssis."

"Nous ferons de notre mieux pour compenser ce déficit, quel qu'il puisse être. Lors de certaines courses, ça sera moindre, mais nous le savions. Il y a d'autres courses qui arrivent où nous aurons assurément notre chance."

La saison passée, Sauber a dû attendre l'avant-dernière épreuve de la saison, le Grand Prix du Brésil, pour mettre fin à sa disette de points.

Des évolutions à venir

Kaltenborn a indiqué avoir pour objectif d'introduire à l'occasion du Grand Prix d'Espagne, en mai, la première évolution aérodynamique majeure, ce qui est traditionnel lors de la première course européenne de la saison. "Il y aura de petites pièces qui arriveront toujours en fonction de la façon dont elles marchent en soufflerie."

L'Indo-Autrichienne s'attend aussi à recevoir une petite amélioration de l'agrément de conduite du moteur Ferrari, ce dernier ne pouvant pas être proprement amélioré car sa spécification est gelée.

Cela la rend optimiste concernant la fait que l'équipe puisse demeurer dans le milieu de peloton, si elle parvient à débloquer plus de vitesse et à éviter les incidents comme le crash du premier tour d'Ericsson avec Kevin Magnussen.

"Nous avons véritablement réduit l'écart avec certaines écuries qui sont devant nous, mais il faut toujours travailler et nous assurer que nous comblons toujours ce fossé. Nous voyons que, pour nous, le rythme est là et nous avons juste besoin de nous assurer que ce genre d'accident n'arrive pas et que les qualifications sont meilleures."

Sondage mondial des fans 2017

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags monisha kaltenborn