Sauber et Hülkenberg impatients d'être à Montréal

Après un résultat décevant à Monaco, Sauber espère être en mesure de se battre pour les points le week-end prochain à Montréal

Après un résultat décevant à Monaco, Sauber espère être en mesure de se battre pour les points le week-end prochain à Montréal.

Le circuit Gilles Villeneuve offrira lui aussi des caractéristiques particulières, certes différentes de Monaco, comme l'explique Tom McCullough, directeur de l'ingénierie piste au sein de l'équipe suisse.

"Il génère l'une des courses les plus excitantes de la saison, et le Safety Car est très probable", rappelle-t-il.

Pour être performant à Montréal, il faut disposer d'une monoplace capable d'être rapide en ligne droite mais aussi de faire la différence dans les zones à basse vitesse.

"Le circuit est un compromis de longues lignes droites et de virages lents, ce qui encourage les dépassements et contribue aussi à être l'une des courses les plus dures pour les freins. Le circuit nécessite un aileron arrière avec moins d'appui qu'à Monaco, mais il faut toujours avoir une voiture forte dans les virages lents."

Pour Nico Hülkenberg, se rendre à Montréal est un plaisir, d'autant plus que l'Allemand affectionne le tracé québécois.

"Le circuit Gilles Villeneuve est l'un de mes préférés. C'est un circuit qui représente un défi avec un mélange de piste permanente et de circuit urbain. Il y a quelques portions serrées qui ne permettent pas d'erreurs. J'aime la totalité de la piste et particulièrement les vibreurs. L'ambiance sur l'île Notre-Dame est toujours excellente et toute la ville de Montréal accueille la Formule 1. C'est un Grand Prix très agréable et je suis impatient d'y être."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve , Nico Hülkenberg
Équipes Sauber
Type d'article Actualités