Sauber - La domination d'une équipe en F1 n'est pas un problème

Sous le feu des critiques depuis l’introduction des unités de puissance turbo hybrides début 2014, la Formule 1 cherche continuellement des solutions pour rendre les Grands Prix plus spectaculaires et apporter davantage de suspense. 

Sauber - La domination d'une équipe en F1 n'est pas un problème
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher célèbre son sixième championnat du monde avec l'équipe Ferrari
Monisha Kaltenborn, Directrice de Sauber
Monisha Kaltenborn, Sauber, Team Principal lors de la conférence de presse de la FIA
Monisha Kaltenborn, Sauber Team Principal
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 fête sa victoire avec le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et l'équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11

En exerçant une domination sans partage sur les deux derniers championnats, Mercedes a mis la main sur les titres mondiaux pilotes et constructeurs. Mais récemment, Toto Wolff a lui-même précisé qu’il jugeait que cette domination n’était pas une bonne chose, ni pour la F1 ni pour sa propre écurie. 

Pourtant, d’autres pensent le contraire, ou estiment en tout cas que la raison de l’impopularité croissante autour de la F1 ne provient pas de la mainmise de Mercedes tout en haut de la hiérarchie. C’est ce que qu’assure Monisha Kaltenborn, directrice de l’écurie Sauber, prenant en exemple l’ère de succès de la Scuderia Ferrari au début des années 2000. Elle rappelle d’ailleurs qu’il s’agissait d’une période faste pour la catégorie reine. 

"Pour moi en fait, ça [la domination] n’a jamais été un point négatif dans notre discipline, car nous avons tous été dans cette situation", assure-t-elle. "Si l’on revient aux années de Michael Schumacher, combien de temps ont-ils [Ferrari] dominé? Et si l’on regarde tout ce qui y était lié : les pneus [Bridgestone] étaient développés pour une équipe, pour un pilote essentiellement, et on n’a jamais eu ce type de discussion."

"Il y a des équipes qui sont plus aimées par des fans et d’autres qui sont moins aimées. Mais la couleur que l’on voyait dans les tribunes étaient généralement le rouge. C’était bon pour le sport, ça allait comme ça si l’on voit ça en termes de spectateurs, de sponsors, de nombreux autres accords commerciaux, donc ce n’est pas un problème."

Donner sa place à chacun

Pour Kaltenborn, ce qui est contre-productif pour la F1 ne provient pas de la domination d’une écurie, mais davantage de la manière dont elle s’exerce et dont elle influence les décisions, si elle ne laisse pas la place à toutes les équipes du plateau pour s’exprimer au niveau qui doit être le leur. Quelque part, c’est le manque de diversité derrière l’équipe de pointe qui inquiète. 

"Chaque équipe joue son rôle en F1", précise-t-elle. "Pour une équipe comme la nôtre, ça ne nous affecte pas si une équipe domine. Mais c’est important de ne pas utiliser cette domination pour pousser la discipline dans une direction qui n’est peut-être pas bonne. Il faut respecter toutes les équipes, que ce soit le numéro un, le numéro deux ou le numéro dix, car tout le monde a son rôle à jouer et tout le monde contribue au spectacle de la F1."

"Pourquoi avons-nous tant de problèmes? Les gens disent que c’est à cause de la domination d’une équipe, mais en fait c’est parce qu’il n’y a pas de diversité. Ce n’est pas important si, du temps de Schumacher, il remportait le titre à Magny-Cours [à la mi-saison en 2002], alors qu’il y avait encore tant de courses à faire. C’était le fait que plus d’équipes pouvaient être sur le podium [qui amenait de l’intérêt], plus d’équipes pouvaient signer ce type de résultat."

Propos recueillis par Jonathan Noble.

partages
commentaires
Maldonado - Renault ne reproduira pas ses erreurs en 2016
Article précédent

Maldonado - Renault ne reproduira pas ses erreurs en 2016

Article suivant

Alesi - Les restrictions radio ne sont pas suffisantes

Alesi - Les restrictions radio ne sont pas suffisantes
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021