Sauber "ouvert à tout" pour coopérer avec Honda

partages
commentaires
Sauber
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
9 mai 2017 à 15:01

Après avoir annoncé son partenariat avec Honda, l'écurie Sauber est ouverte à de nombreuses possibilités autour de cette collaboration.

Marcus Ericsson, Sauber C36 et Pascal Wehrlein, Sauber C36
Monisha Kaltenborn, directrice de Sauber
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Marcus Ericsson, Sauber C36 et Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36-Ferrari
Monisha Kaltenborn, Team Principal Sauber, Sean Bratches, directeur des opérations commerciales, Formula One Group
Green light for Pascal Wehrlein, Sauber C36

À partir de la saison prochaine, Honda fournira ses unités de puissance à Sauber, en plus de son partenariat étroit avec McLaren, initié en 2015. L'accord porte sur plusieurs années et consiste en une fourniture cliente, mais la coopération entre Sauber et le motoriste japonais pourrait aller au-delà si des possibilités se font jour.

Par exemple, Honda pourrait apporter son aide à l'écurie suisse en matière de Recherche & Développement pour la partie châssis. Le constructeur l'a déjà fait par le passé avec sa propre équipe d'usine, avant son retrait de la F1 à l'issue de la saison 2008. Pour Honda, il s'agirait d'un moyen de donner davantage d'expérience à ses ingénieurs. Honda pourrait également profiter des installations de Sauber à Hinwil, qui sont à un très haut niveau technologique grâce à l'héritage des investissements de BMW lors de la précédente décennie, notamment au niveau de la soufflerie.

"Nous verrons comment tout ça se passe", a confié à Motorsport.com Monisha Kaltenborn, directrice de Sauber. "Nous n'en sommes vraiment qu'au début actuellement. Je ne connais pas leurs accords avec McLaren."

"Nous sommes dans un projet différent. Nous verrons où nous pouvons bénéficier l'un de l'autre. Nous avons été dans des situations où nous étions une équipe d'usine ; désormais, nous ne sommes pas une équipe d'usine, nous sommes une équipe cliente avec eux. Mais nous savons qu'il y a beaucoup d'opportunités, et c'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons décidé de faire ce partenariat. Il est bien trop tôt pour dire que nous ferons ceci ou cela, mais oui, nous sommes ouverts à tout."

Un pilote japonais chez Sauber ?

Ce partenariat avec Sauber pourrait également permettre à Honda de placer un "pilote maison" en Formule 1 à l'avenir. Le constructeur nippon a notamment un de ses protégés, Nobuharu Matsushita, qui évolue en F2 depuis 2015. Par le passé, la marque avait procédé de la sorte en plaçant des pilotes dans des écuries clientes, comme avec Satoru Nakajima chez Lotus en 1988, ou Takuma Sato chez Jordan en 2002.

"Comme toujours dans ces cas de figure, quand on a un partenaire comme celui-ci, peu importe les décisions que l'on prend, on en discute avec le partenaire", précise Monisha Kaltenborn. "Nous n'avons pas procédé différemment par le passé, de toute manière. On écoute leurs avis, on prend conseil." 

"Au final, c'est la responsabilité de l'équipe. Nous sommes la dernière équipe qui a fait monter un pilote japonais sur le podium [Kamui Kobayashi en 2012 à Suzuka], et c'était également au Japon ! Cela nous place dans une situation vraiment unique."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Des évolutions techniques bien dissimulées…

Article précédent

Des évolutions techniques bien dissimulées…

Article suivant

Force India a Red Bull dans son viseur en Espagne

Force India a Red Bull dans son viseur en Espagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités