Sauber va recruter 80 employés en plus

Sauber F1 Team va se développer avec de nombreux recrutements, comme le révèle le directeur d'équipe Frédéric Vasseur.

C'est en juillet dernier que Frédéric Vasseur a rejoint l'écurie suisse, où il a remplacé Monisha Kaltenborn. Le Français n'a pas tardé à agir, mettant un terme à l'accord moteur mort-né avec Honda pour 2018 et assurant une fourniture d'unités de puissance Ferrari contemporaines.

Désormais, il s'agit de recruter du personnel pour renforcer cette structure, jadis en grande difficulté financière, qui a été rachetée par le consortium suisse Longbow Finance à l'été 2016. Sauber dépasse tout juste les 300 employés à l'heure actuelle, et devrait développer chacun de ses départements pour atteindre le chiffre de 400.

"Nous ne sommes pas suffisamment nombreux", reconnaît Frédéric Vasseur, ancien directeur de Renault F1. "Nous devons nous développer, et ce dans chaque département, principalement aérodynamique. Plus ou moins, [400] sera l'objectif. Quand j'ai rejoint Renault l'an dernier, nous étions à 470, et quand je suis parti, à 600."

Recruter à grande échelle en peu de temps, le losange a donc prouvé que c'était possible. Mais Sauber ne compte pas agir dans la précipitation.

"Il faut les engager au bon endroit et au bon poste", souligne Vasseur. "Si l'on recrute, il faut augmenter le budget, mais ça n'a pas été le plus difficile. Il faut trouver les bonnes personnes, il faut identifier les postes. Recruter pour faire le nombre, ce serait le pire. Mieux vaudrait rester à 320 que de recruter ainsi."

Quant au siège suisse de l'écurie à Hinwil, s'il peut représenter un inconvénient quand la "Motorsport Valley" – ainsi que sept écuries de Formule 1 sur dix – se trouve dans le sud de l'Angleterre, il est loin de décourager Vasseur dans sa mission.

"Il y a des avantages et des désavantages. Quand on est au Royaume-Uni, c'est facile de passer d'une équipe à une autre. En revanche, dans tous les domaines, nous avons des gens qui viennent d'Allemagne et qui cherchent un poste. J'ai déménagé en Suisse, et j'apprécie vraiment cette décision", conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités